Accueil > Actualités > Vœux adoptés par le CTA de Créteil du 26/03/2018

Actualités

Vœux adoptés par le CTA de Créteil du 26/03/2018

mardi 27 mars 2018, par CGT Educ’Action 94

Le vendredi 16 mars, les représentants des personnels ont refusé de siéger au CTA après le refus du Rectorat de recevoir des délégations des lycées Mistral de Fresnes et Jacques Brel de Choisy-le-Roi qui protestaient contre la disparition annoncée d’un poste de CPE pour chacun de leurs établissements à la rentrée 2018.
Le Comité Technique Académique a finalement eu lieu lundi 26 mars. Vous trouverez ci-dessous les voeux déposés à cette occasion par les représentants des personnels concernant la réforme du baccalauréat et la dotation académique.

Vœu n°1 :

Le CTA se prononce pour la défense du baccalauréat comme premier grade universitaire, diplôme national composé d’épreuves nationales, anonymes, ponctuelles et terminales.
En conséquence, le CTA demande le retrait des projets de décrets et d’arrêtés présentés au CSE du 21 mars et demande l’abandon du projet de réforme du lycée.
Il demande le retrait de la loi ORE et de Parcoursup.

Adopté par 9 pour (FSU, FO et CGT) et 1 refus de vote (UNSA)

Vœu n°2 :

Le CTA constate que le ministère ne donne pas les moyens nécessaires au bon fonctionnement des établissements.
Alors que le nombre d’élève est en forte augmentation, 4 370 de plus attendus dans le secondaire, et que cinq collèges seront ouverts, la dotation académique pour la rentrée 2018 ne comporte aucun poste supplémentaire d’assistante sociale, d’infirmière, de CPE, et même entérine la suppression de deux postes d’administratifs et de 61 postes de professeurs de lycée professionnel.
Le CTA demande au ministère de donner les moyens, de satisfaire les demandes en postes, pour garantir le bon fonctionnement du service public d’éducation.

Adopté à l’unanimité (FSU, FO, UNSA et CGT)