Accueil > Actualités > Déclaration de la CGT Educ’action 94 lors du CTSD POSTES des Collèges, 15  (...)

Actualités

Déclaration de la CGT Educ’action 94 lors du CTSD POSTES des Collèges, 15 MARS 2018

mercredi 21 mars 2018, par CGT Educ’Action 94

Ce CTSD postes fait suite au CTSD DHG de Janvier : elle en est également la déclinaison.
Dans notre académie et d’après les documents du CTA du 16 Janvier 2018, le taux d’encadrement (H/E) est au plus bas. Il passe en effet sous la barre des 1,49 pour une augmentation prévue de 4 370 élèves.
Cette baisse se traduit dans notre département par une baisse du H/E hors IMP qui passe de 1,274 pour l’année 2017-2018 à 1,266 pour l’année 2018-2019.
Dans les collèges du val de Marne, au regard de l’augmentation, l’ouverture de 13 postes est insuffisante. En effet, 6 postes vacants sont fermés ce qui revient à ne créer que 7 Chaires en collège sur tout le Val-de-Marne.
Face à l’augmentation des effectifs et aux besoins des établissements de pérenniser les postes, vous choisissez d’accroître la charge de travail de certains enseignants et de recourir à la précarité.
La CGT Educ’action Créteil revendique une baisse importante du nombre d’élèves par classe (20 élèves maximum en classe banale et 15 en Education prioritaire) et la création du nombre de postes nécessaires, seuls moyens efficaces pour donner les conditions de travail des enseignants et d’apprentissage des élèves à la hauteur des besoins.

Enfin, nous tenons à vous faire part de nos inquiétudes concernant l’avenir de la représentation des personnels décrit dans le document d’orientation pour la concertation : « Refonder le contrat social avec les agents publics » communiqué aux organisations syndicales le 1er février. En effet, le projet de fondre les CHSCT et les CT ou de déconcentrer les CAP est une profonde remise en cause de la représentation des personnels et du paritarisme. Les comités techniques sont une garantie en matière de transparence, mais également une « sécurité » pour la neutralité de l’institution. S’attaquer à la représentation du personnel c’est s’attaquer à ce pour quoi elle existe : protéger le bien commun, le service public.
La remise en cause des Statuts des fonctionnaires d’Etat et plus largement du statut des agents des services publics amène la CGT à appeler aux côtés des organisations syndicales CFTC, CGC, FO, FSU et Solidaires à la grève et la manifestation le 22 Mars.