Accueil > Actualités > Succès de la grève 1er degré du Val-de-Marne contre la carte scolaire

Actualités

Nouvelle mobilisation vendredi 16 février - rassemblement devant la PRéfecture de Créteil, 13h30

Succès de la grève 1er degré du Val-de-Marne contre la carte scolaire

lundi 12 février 2018, par CGT Educ’Action 94

dernières infos : le CDEN du 12 février 2018 ne s’est pas tenu faute de quorum. En effet, les représentant.e.s enseignant.e.s, les représentant.e.s de parents d’élèves, plusieurs élu.e.s ont boycotté la séance. Une journée d’action est prévue vendredi 16 février à l’occasion du CDEN de repli, celui-ci se déroulant à 14h ; une AG départementale aura lieu à la rentrée le mercredi 7 mars.

Mesures annoncées :

Un tiers des écoles du Val-de-Marne étaient fermées et 75% des enseignant.e.s en grève ce vendredi 9 février pour répondre à l’appel à la grève de l’intersyndicale CGT-Educ’Action, SNUDI-FO, SNUipp-FSU, SUD-Éducation contre la carte scolaire départementale.
Plus de 650 participant.e.s ont bravé le froid et le neige pour manifester dans les rues de Créteil de l’Inspection Académique à la Préfecture.
Ils exigeaient :
- Des taux d’encadrement satisfaisants dans toutes les écoles du département et sur tous les niveaux : 25 par classe en maternelle et élémentaire en zone banale, 20 en maternelle et élémentaire en REP et 15 pour les PS et TPS (« petite section », « très petite section »).
- L’augmentation des décharges de direction et le maintien et le renouvellement de tous les postes d’aide administrative dans les écoles ; aucun licenciement !
- Le maintien de l’intégralité des postes de PDMQDC (« plus de maîtres que de classe »)
- Le rétablissement des postes d’enseignants spécialisés, notamment des maîtres E et G permettant aux élèves de bénéficier de l’aide spécialisée adaptée à leurs difficultés et la création de places en classes, structures ou établissement spécialisés afin de répondre aux notifications prononcées par la MDPH et le départ en stage CAPPEI à hauteur des besoins et dans toutes les options.
- Le recrutement immédiat d’AVS ; pour la transformation des contrats précaires en postes statutaires de la Fonction publique, avec une formation, rémunérés sur la base des grilles indiciaires de la FP et sans temps partiel imposé, permettant le respect des notifications de la MDPH. Les conditions de scolarisation et d’inclusion doivent respecter le droit de tout enfant à une scolarité adaptée à son état de santé.
- Le retrait du projet de l’Inspectrice d’Académie de supprimer les groupes de travail de la phase d’ajustement du mouvement dans lesquels les affectations se faisaient en présence et sous le contrôle des délégués du personnel
- Le même rythme de 4 jours pour tous sur 36 semaines à la rentrée prochaine dans le département, y compris à Vincennes et Maisons-Alfort, ce qui correspond aux demandes de la quasi-totalité de leurs Conseils d’écoles.
- La demande au ministère d’une dotation exceptionnelle en postes, au-delà des 176 prévus cette année, pour atteindre tous ces objectifs.

Vous trouverez ci-dessous le courrier des sénateurs val-de-marnais du groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste en soutien à cette action.