Accueil > Actualités > Pétition en défense des Personnels « Contrats Uniques d’Insertion » de (...)

Actualités

Lettre ouverte au Président de la République

Pétition en défense des Personnels « Contrats Uniques d’Insertion » de l’Education

mercredi 6 décembre 2017, par CGT Educ’Action 94

Monsieur le Président de la République,

Nous avons été reçus le lundi 16 octobre à la Préfecture de Créteil, avec des personnels en CUI aides-administratives qui avaient reçu un courrier leur annonçant que leur contrat ne serait pas renouvelé.
La majorité de ces personnels sont des femmes de plus de 50 ans dont certaines sont reconnues travailleuses handicapées. Lorsqu’elles avaient signé leur contrat, on leur avait dit qu’il pourrait être renouvelé 4 fois et qu’ensuite, si elles avaient plus de 58 ans elles pourraient continuer jusqu’à l’âge de la retraite.
Certes Monsieur le Président, comme vous l’avez déclaré récemment, ces contrats sont précaires et peu rémunérés et elles préfèreraient qu’ils soient transformés en postes statutaires de la fonction publique avec un vrai salaire (comme l’a demandé le CDEN du 94 à l’unanimité) mais ce qu’elles redoutent le plus c’est de se retrouver au chômage, plongées dans la misère à plus de 50 ans. Nous avons donc demandé à vos représentants qu’à minima, l’Etat tienne sa parole et les réemploie sur leur poste.
Ceci d’autant plus qu’elles constituent une aide précieuse pour les directeurs et directrices d’écoles, certains ont la responsabilité de plus de 400 élèves d’autre n’ont qu’une seule journée de décharge et doivent s’occuper de leur classe en même temps qu’ils « filtrent » les entrées dans le cadre de vigi-pirate par exemple…
Malgré l’engagement de vos représentants d’étudier chaque dossier. La réponse qu’a reçue l’une d’entre elle, RQTH dont le médecin a fourni un certificat médical indiquant qu’elle n’était pas apte physiquement à la fonction d’AVS est la suivante : « les seuls emplois aidés qui peuvent vous être proposés par la DSDEN du Val-de-Marne concernent des missions d’accompagnement au handicap, individuel ou collectif. C’est pourquoi votre conseiller Pôle emploi doit être contacté : il vous accompagnera pour rechercher un contrat aidé dans une autre structure. » L’alternative qui leur est imposée : devenir AVS ou chômeuse est méprisante, à la fois pour leurs compétences administratives, pour la fonction d’AVS et les élèves handicapés. Demander à des personnels ayant la RQTH de s’occuper d’élèves handicapés est pour le moins contestable !
EN METTANT AU CHÔMAGE DES PERSONNELS DEJA PRECAIRES DE PLUS DE 50 ANS VOIRE TRAVAILLEURS HANDICAPES VOTRE GOUVERNEMENT S’EN PREND AUX PLUS FAIBLES ! NOUS NE POUVONS L’ACCEPTER !
A minima, nous vous demandons de prendre les mesures afin que ces personnels soient réemployés immédiatement. Pour apporter une solution pérenne nous vous demandons que leur emploi soit transformé en poste statutaire de la fonction publique.
Vous remerciant par avance de l’attention que vous porterez à notre demande, veuillez agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre haute considération.