Accueil > Vos droits > Enseigner dans une autre discipline : Principe et procédure

Vos droits

Enseigner dans une autre discipline : Principe et procédure

dimanche 9 septembre 2012, par CGT Educ’Action 94

Certains collègues sont touchés directement par la réforme du lycée, particulièrement aujourd’hui, en STI 2D ou dans certaines spécialités PLP, et, à ce titre, doivent obligatoirement s’engager dans une procédure de changement de discipline. D’autres, s’engagent également dans cette voie afin de diversifier leur parcours professionnel pour éviter de tomber dans une certaine routine disciplinaire, sans pour cela devoir repasser un nouveau concours.

L’objet de cet article et de donner quelques repères à nos collègues pour mener à bien leur projet...
Changement de discipline au sein d’un même corps de personnel enseignant (P.L.P ou certifiés).

Ce dispositif est, en principe, coordonné par les services de la direction des ressources humaines des académies, en concertation avec les corps d’inspection et les services de la DPE et du Pôle Formation. Il est ouvert de manière prioritaire, mais non exclusive, aux personnels enseignants dont la spécialité disciplinaire tend, du fait notamment de l’évolution de la carte des formations et de la mise en œuvre de la réforme des lycées, à devenir moins porteuse. C’est pour cela, que les demandes de changement de disciplines des enseignants des disciplines des séries « sciences et technologies industrielles » (S.T.I) et de l’enseignement professionnel industriel et tertiaire font l’objet d’une attention particulière à l’heure actuelle.

La procédure est généralement la suivante :

L’enseignant sollicitant un changement de discipline doit faire acte de candidature en constituant un dossier comportant les éléments suivants :
Une lettre de motivation faisant apparaître tous les éléments de nature à apprécier la demande de changement de discipline dans toutes ses dimensions ;
Un curriculum vitae ;
La copie de l’ensemble des diplômes obtenus
Une fiche de demande de changement de discipline portant l’avis du chef d’établissement à se procurer généralement au sein même de l’établissement.
Le tout à faire remonter au service ad hoc de la Direction des ressources humaines académiques.

Accompagnement des projets de changement de discipline :
Tout personnel enseignant ou d’éducation souhaitant s’orienter vers un changement de discipline pourra, en principe, bénéficier d’un accompagnement individualisé auprès de la cellule « conseiller mobilité carrière » de l’académie.
Cet accompagnement individualisé, qui peut se formaliser par un entretien sollicité par l’intéressé, pourra notamment permettre de préciser le projet professionnel du candidat et de l’accompagner de manière personnalisée dans son projet d’évolution professionnelle.
Instruction des demandes de changements de discipline :
Chaque demande de changement de discipline fait l’objet d’une instruction, menée conjointement par les services de la direction humaine et les services de l’organisation scolaire. La recevabilité des demandes sera fonction de la pertinence du projet professionnel et des besoins d’enseignement de l’académie dans la discipline sollicitée. Les demandes considérées comme recevables seront ensuite expertisées par les corps d’inspection des disciplines d’origine et des disciplines d’accueil afin d’en mesurer la pertinence pédagogique et d’envisager les modalités de l’accompagnement disciplinaire et de la formation susceptible d’être mise en œuvre. Dans cette perspective, des entretiens avec les corps d’inspection sont organisés.
Mise en œuvre du dispositif de changement de discipline :
Les enseignants pour lesquels la demande de changement de discipline aura été validée sont affectés à titre provisoire, à la rentrée scolaire suivante, dans leur nouvelle discipline pour la durée de l’année scolaire. Ils demeurent titulaires de leur poste pendant la durée de leur année probatoire dans leur nouvelle discipline.
Le changement de discipline peut impliquer un investissement lourd de la part des intéressés, notamment en termes de formation disciplinaire. A cet effet, un dispositif de formation adapté aux besoins spécifiques de chaque candidat est généralement construit avec l’aide des corps d’inspection mêlant formation disciplinaire dans le cadre du plan académique de formation et, le cas échéant, l’accompagnement par un conseiller pédagogique.
Validation du changement de discipline :
A l’issue de l’année d’exercice dans la nouvelle discipline et après mise en œuvre du plan de formation, les corps d’inspection procèderont à l’évaluation du candidat au changement de discipline.
Deux cas de figure peuvent être envisagés :
si l’avis est favorable, la validation du changement de discipline sera entérinée par les services de l’administration centrale ;
si l’avis est défavorable, une seconde année d’enseignement dans la discipline d’accueil peut être proposée ; à défaut l’intéressé sera réintégré dans sa discipline d’origine.
La CGT-Éduc’action demande la mise en œuvre d’un réel plan de reconversion pour les collègues touchés de plein fouet par la réforme du lycée, avec une véritable formation adaptée à leur nouveau champ disciplinaire.