Accueil > Actualités > La lettre 333 de l’Ugict Cgt du 03 janvier 2011

Actualités

La lettre 333 de l’Ugict Cgt du 03 janvier 2011

samedi 1er janvier 2011, par CGT Educ’Action 94

ÉDITO : TOUS NOS VOEUX POUR 2011 !

Le bureau de l’Ugict-CGT et L@ Lettre électronique
vous adressent leurs meilleurs voeux pour
cette année 2011, une année heureuse pour vous
et vos proches, pleine de sens dans votre activité
professionnelle, pleine de succès dans vos engagement
militants et citoyens, dans les luttes que
vous engagerez ou poursuivrez cette année. Et
puis, tant que nous y sommes et que c’est de saison
 : pleins succès pour les négociations annuelles
obligatoires dans votre entreprise.
Pour notre organisation syndicale, 2011 sera une
année importante avec le congrès de l’Ugict-CGT
en mars à Vichy. Un congrès, c’est toujours un
moment où la CGT et ses organisations réfléchissent
à leurs pratiques syndicales, leurs structures,
leurs revendications et les meilleures manières de
les défendre avec les salariés. Mais c’est aussi et
peut-être surtout un moment que nous souhaitons
ouvert largement aux salariés syndiqués ou pas. Car
l’ambition de la CGT des ingénieurs, cadres, techniciens
et des professions intermédiaires, c’est de
construire avec les salariés le syndicat qui leur ressemble,
qui porte collectivement leurs voix, qui rassemble
et pousse encore et toujours à l’unité. C’est
aussi de construire une CGT qui, particulièrement
dans nos catégories, permette de rompre l’isolement.
Isolement dans l’entreprise, dans le collectif
de travail mais aussi, il faut le reconnaître, isolement
dans le syndicalisme, avec une tendance au syndicalisme
étroitement catégoriel, isolement dans nos
propres structures syndicales.
2011 doit donc être une année utile pour la CGT,
pour son Ugict parce que nous allons plus que
jamais avoir besoin de nous mobiliser pour aborder
les grands dossiers sociaux que le président
de la République a annoncé lors de ses voeux et
pour combattre ceux déjà à l’oeuvre. C’est le cas
pour le recul de l’âge de la retraite dont l’effectivité
démarre ce 1er janvier 2011. Mais ce sera aussi le
cas pour la suite de la négociation sur les retraites
complémentaires Arrco et Agirc qui reprennent le
4 janvier. Au plus bas dans les sondages, Nicolas
Sarkozy va jusqu’au bout donner des gages à sa
majorité, flatter la droite à son extrême en donnant
un caractère encore plus antisocial, plus populiste
à sa politique et à sa communication.
2010 aura été une année très difficile pour les salariés.
Mais ce sont bien les forces sociales qui, sans
avoir remporté de victoire significative en terme de
droits sociaux, ont marqué des points. L’unité syndicale
fondée sur la défense de revendications communes
a permis de mettre en mouvement des millions
de salariés, en particulier dans nos catégories.
Cette année aura permis l’émergence de questions
qui, à défaut d’être réglées, sont inscrites durablement
dans le paysage politique et social : emploi des
jeunes, emploi des seniors, partage de la richesse
créée, financiarisation de l’économie, management,
stress et mal-vivre au travail. Pour y répondre, il nous
faut construire un syndicalisme plus en phase avec ce
que sont les salariés de nos catégories, leurs perceptions
des réalités, leurs aspirations. Un syndicalisme
qui donne notamment aux jeunes diplômés, l’envie
de se syndiquer pour agir ensemble.

SOMMAIRE :
- Ile-de-France : les femmes moins souvent à temps partiel qu’en province
- Précarité dans la Fonction publique : négociations délicates en vue
- C’est pas la crise pour tout le monde ! : les grands patrons se sont gavés à Noël
- Professions techniciennes : rendez-vous aux États généraux le 13 janvier 2011
- Ministère de la Défense : techniciens supérieurs d’études et de fabrication,
la déqualification sur l’autel de la rigueur budgétaire.

Téléchargez la lettre pour la lire, l’afficher en salle des profs !