Accueil > Actualités > La lettre 322 de l’Ugict Cgt du 18 octobre 2010

Actualités

La lettre 322 de l’Ugict Cgt du 18 octobre 2010

samedi 16 octobre 2010, par CGT Educ’Action 94

ÉDITO : DÉTERMINATION

Rien n’y fait. Pas plus les congés que
les censures et manipulations médiatiques
ne parviennent à freiner le
développement d’un mouvement
social profond, de forte ampleur et qui
va durer. Les signes d’exaspération
sont maintenant manifestes devant
le refus présidentiel d’entendre ce
qui monte de la rue et des entreprises.
Venant après la mise à l’index de
la citoyenneté d’autres catégories de
la population comme les Roms,
dénier aux lycéens le droit de s’exprimer est
grave. Les provocations policières ou autres
n’auront pas raison de la détermination du
mouvement. Celle-ci est maintenant ancrée
et l’autisme du président de la République
est en train de tourner à l’irresponsabilité
lorsqu’on sait que sa fonction en fait normalement
le garant de la cohésion sociale. Les
techniciens et cadres sont particulièrement
bien placés pour l’apprécier, eux qui quotidiennement,
souvent sans moyens suffisants
et sans pouvoir dire leur mot sur les
orientations stratégiques de leur entreprise,
exercent leurs responsabilités professionnelles
jusqu’à en être parfois pénalement
justiciables. Sacrifier les retraites aux beaux
yeux de la finance est de la même veine
que les choix qui ont présidé au démantèlement
de l’industrie et des services ces
dernières années. Sans s’attaquer à cela
et pour ce qui concerne le financement des
retraites aux revenus financiers, aucune
issue à la crise que traverse notre société
ne peut advenir. La légitimité démocratique
appartient aujourd’hui au mouvement
social.

SOMMAIRE :

- Personnels navigants : le droit français contre la réglementation européenne
- Management : coaches ? vos papiers !
- Grandes écoles : les diplômés peinent aussi
- Stress au travail : le management toujours en question
- Contrôleurs aériens : abandon du prestataire unique
- Rachat des jours de RTT : les ingénieurs IIIB de MBDA font reculer la direction
- Conflit des IADE : « nous ne demandons pas l’aumône »
- Colloque sur les nanotechnologies : garder la maîtrise sociale
- Alstom, Sanofi-Aventis : les « champions » français licencient
- Retraites : appel au président de la République

Téléchargez la lettre pour la lire, l’afficher en salle des profs !