Accueil > Actualités > Rassemblement au ministère de l’Education Nationale mercredi 19 mai (...)

Actualités

Rassemblement au ministère de l’Education Nationale mercredi 19 mai 2010

Appel intersyndical régional

dimanche 9 mai 2010, par CGT Educ’Action 94

Les sections académiques Paris, Créteil et Versailles du SNES-FSU, du SNUEP-FSU, de la CGT-Educ’action, les sections académiques Créteil du SNALC et de SUD Education.

L’Intersyndicale réaffirme son opposition entière à la réforme des lycées, à la réforme de la voie professionnelle qui aggravent encore les conditions d’enseignement, et à celle du statut régissant les établissements (EPLE), à la politique budgétaire qui dégrade toujours plus les conditions de travail et d’étude et réduit l’offre de formation.

L’intersyndicale s’alarme tout particulièrement du sort réservé à la voie technologique lourdement pénalisé par l’application l’an prochain de la réforme de la seconde, et à la voie professionnelle dont la réforme désastreuse est déjà mise à l’œuvre.

Elle dénonce les conditions scandaleuses de la formation des professeurs stagiaires dans les trois académies de la Région Parisienne, qui accueilleront à elles trois près de 2000 stagiaires l’an prochain. Désorganisant les services, menaçant de bloquer le mouvement des mutations, plaçant les stagiaires dans une situation professionnelle intenable et inadmissible, elle affectera la scolarité de nombreux élèves.

Luc CHATEL est bien peu crédible lorsqu’il annonce, lors de la clôture des « états-généraux de la sécurité à l’école », qu’il entend « construire une politique de formation » des personnels consacrée à la gestion des conflits et à la prévention de la violence. Luc CHATEL en profite pour introduire un nouveau détournement des statuts en permettant aux chefs d’établissement de choisir leurs équipes.

L’Intersyndicale appelle les personnels des collèges et des lycées à continuer de se mobiliser ensemble contre la mise en œuvre de ces réformes dictées en grande partie par la recherche frénétique d’économies budgétaires.

Elle soutient les initiatives prises dans les établissements, s’opposant à la mise en concurrence des disciplines et l’imposition du conseil pédagogique, refusant collectivement d’être tuteur pour faire échec à la réforme de la formation des enseignants, revendiquant les moyens nécessaire aux enseignements, à l’encadrement et à l’orientation des élèves.

Elle appelle les personnels à porter ces revendications au Ministère le mercredi 19 mai.

La CGT-Educ’action a déposé un préavis de grève.

Par ailleurs, les sections académiques Paris, Créteil et Versailles CGT-Educ’action, SNES, SNUEP et SNEP appellent à signer et à porter au ministère le 19 mai des lettres-pétitions formulant l’engagement des collègues à refuser de mettre la casse de la formation des enseignants et de refuser les fonctions de tuteurs et en exigeant le retrait de cette réforme des enseignants

La pétition est à télécharger (voir lien ci-dessous), nous appelons à la faire signer massivement et à nous la transmettre à CGT-Educ’action, 9 rue Génin 93200 Saint-Denis : http://www.cgteduccreteil.org/spip.php ?article2253