Accueil > Actualités > La lettre 296 de l’UGICT CGT du 15 mars 2010

Actualités

La lettre 296 de l’UGICT CGT du 15 mars 2010

mardi 16 mars 2010, par CGT Educ’Action 94

ÉDITO MANAGEMENT ET STRATÉGIE : IL Y A COMME UN DOUTE…

Incontestablement, la crise pèse sur le moral des cadres
et sur leur perception du travail, de la stratégie des entreprises
et des politiques salariales et managériales. Autant
ils continuent de marquer « un réel intérêt pour le travail,
autant les entreprises apparaissent avoir des difficultés
croissantes pour les mobiliser, avec une dégradation nette
de la vie au travail : augmentation du stress, manque de
reconnaissance », a commenté la secrétaire générale de
l’UGICT-CGT, Marie-José Kotlicki, à l’occasion de la livraison
du 6ème baromètre « Réalités Cadres » CSA. C’est un
des enseignements, mais pas le seul, de cette sixième
enquête annuelle qui constate un décrochage dans la
satisfaction des cadres en matière de rémunération. Ils ne
sont plus que 55%à la juger satisfaisante (- 4 points par
rapport à 2008 et 2007). Et à présent une majorité de
cadres jugent le système d’évaluation non pertinent, + 9
points (de 43%en 2008 à 52%en 2010 et 62 % pour les
jeunes diplômés). De même, si l’intérêt du travail augmente
de 3 %, le stress s’accroît, 4% (84% s’estiment
stressés) et le plaisir décroît de 8 points (de 24 % à 16%
en 2010) auquel il faut ajouter une situation de travail
dégradée au moins sur deux items : objectifs impossibles
à atteindre (+ 5 points, 48 %) et des problèmes d’éthique
(+ 3 points).29 % des cadres sont confrontés à des directions
les obligeant à faire des choix contraire à leur travail.
Cette enquête révèle ou confirme, que l’encadrement
décroche aussi par rapport aux méthodes de management
et à la stratégie des entreprises. Les perceptions
positives jusqu’alors des cadres concernant les méthodes
de management sont en chute. Ils ne sont plus que
62 % (- 2 %) à les juger dans l’intérêt des entreprises, plus
que 61%à les estimer dans l’intérêt du client (- 3 %).Mais
surtout, ils ne sont plus que 50 % (- 7 %) à les juger bonnes
pour les salariés (mauvaises à 50 %). Et ce sont les
femmes, sans doute premières victimes de ces stratégies,
qui sont les plus critiques puisqu’elles sont 54 % à les juger
mauvaises pour les salariés. Pour autant, les cadres ne
versent pas dans le défaitisme puisque trois sur quatre
jugent qu’il existe des alternatives possibles aux choix stratégiques
des entreprises.Compte tenu de ces critiques, le
jugement des cadres est sans appel sur l’évolution des
pratiques managériales suite à la crise : 93 % estiment
que celles-ci, soit n’ont pas changé, soit se sont détériorées.
Pas de défaitisme et pas non plus de prise de distance
vis-à-vis du syndicalisme puisque les cadres placent
en tête des sujets qu’ils souhaitent voir traités par les organisations
syndicales, l’emploi (+ 2 points à 63 %), la
défense du système de retraite par répartition (+ 3 points
à 57 %), l’égalité entre les femmes et les hommes (- 1
point à 56 %), la précarité (+ 3 points à 53 %). « En fait, le
management d’entreprise reste droit dans ses bottes, de
là à penser que les éventuels enseignements de la crise
ne sont pas tirés » a résumé la secrétaire général de
l’UGICT-CGT pour qui « la montée d’une défiance au
regard des méthodes de management et d’un questionnement
plus marqué des choix stratégiques valide les efforts
de l’UGICT-CGT pour promouvoir un autre mode de management
au travers notamment de la Charte de l’encadrement
 ».

SOMMAIRE
- Baromètre « Réalités Cadres » CSA/UGICT-CGT : 84 % des cadres inquiets pour les retraites
- France Télévision : négociations sur la convention collective en panne
- Snecma (groupe SAFRAN) : manifestation et débrayages pour les salaires
- Thalès : tous les sites mobilisés pour les salaires
- Éducation : enseignants des collèges et lycées dans la rue
- Assistance Publique-Hôpitaux de Paris : manifestation unitaire contre les suppressions de postes
- Infirmières : mobilisation contre le recul de l’âge de la retraite
- Action sociale : anniversaire revendicatif unitaire pour la CCN 66
- Suicides à France Télécom : l’Inspection du travail transmet un rapport à la justice
- Technocentre Renault Guyancourt : troisième suicide reconnu comme accident de travail
- Fonction publique : aucun syndicat ne signe l’accord sur l’intéressement
- Débat pour changer le travail : le 18 mars à l’Union locale CGT de Trappes

Téléchargez la lettre pour la lire, l’afficher en salle des profs !