Accueil > Actualités > Grève nationale dans l’éducation le 12 MARS

Actualités

Tant que Chatel ne nous entend pas, on remet ça !

Grève nationale dans l’éducation le 12 MARS

La CGT-Educ’action Créteil appelle à reprendre les mobilisations et les grèves dès la semaine du 8 mars 2010

jeudi 11 mars 2010, par CGT Educ’Action 94

Vous trouverez ci-dessous les premiers préavis de grève déposés par la CGT-Educ’action Créteil pour la période des semaines du 8 mars 2010 et du 15 mars 2010.

Les grèves et mobilisations n’ont pas cessés de s’amplifier en Ile-de-France ces 3 dernières semaines : 200 manifestants le 4 février à Aubervilliers, 600 le 9 février à Saint-Denis, 2000 les 11 et 16 février à Paris et 5000 le 18 février à Paris.

La manœuvre de Chatel de vouloir enfermer cette mobilisation dans une lutte contre la violence des jeunes a échouée. La proposition d’Etats généraux de la sécurité ne répond en rien aux revendications des grévistes. De Vitry à Bobigny, les personnels ont fortement exprimé, qu’au contraire de ce que le ministère voudrait faire croire : ce n’est pas de nos élèves que nous avons peur, mais POUR les élèves, les personnels et l’éducation !

Lire et imprimer le tract de la CGT-Educ’action Créteil

Notre mobilisation exige concrètement la fin des conditions de travail dégradées, des moyens pour faire réussir les élèves et le retrait des réformes régressives Mastérisation, réforme des lycées, …) qui mettent en péril une éducation de qualité, l’arrêt de la précarité. Ce n’est pas d’un nouvel écran de fumée, mais de personnels titulaires et formés dont ont besoin les écoles et établissements pour accueillir et former les élèves.

Le ministère a même refusé de recevoir jeudi 18 février les représentants de l’assemblée générale des grévistes. Dans ces conditions la CGT-Educ’action a refusé de participer à une mascarade. De même, reçue par le Recteur de Créteil le mercredi 17 février, la CGT-Educ’action avait porté les revendications de la mobilisation. Le Recteur n’a répondu sur rien.

Lire et imprimer le tract d’appel au rassemblement pour les non-titulaires du 10 mars 2010

Au contraire de ce qu’espère Luc Chatel, cette mobilisation, fruit de tant de colère accumulée, ne s’arrêtera pas avec les congés en région parisienne. Tant que Chatel n’entendra pas, on continuera et nous serons toujours là, déterminés après les vacances pour la satisfaction de nous revendications.

C’est pourquoi, avec l’assemblée générale des établissements en lutte et l’intersyndicale, la CGT-Educ’action appelle à encore amplifier la mobilisation dans les autres académies.

La CGT-Educ’action, engagée dans cette lutte soutient les établissements mobilisés et appelle à poursuivre l’action au retour de nos congés :

- En se réunissant dès les 8 et 9 mars en AG dans tous les établissements et écoles et en organisant des AG communes 1er/2nd degrés dans les localités.

- En manifestant le 10 mars à 14h à Solférino pour aller chercher les titularisations « promises » par Sarkozy aux précaires de l’éducation nationale (plus d’infos en cliquant sur ce lien et sur ce lien).

- En étant massivement en grève le vendredi 12 mars dans les 1er et 2nd degrés (appel de l’intersyndicale nationale : plus d’infos en cliquant sur ce lien).

Article du Midi Libre suite à la venue d’enseignants du 93 à Nîmes

L’Union nationale CGT-Educ’action a appellé les autres académies à relayer la lutte durant les semaines de congés des académies parisiennes.

Ainsi, un appel à la grève a été lancé dans l’académie d’Aix-Marseille le jeudi 4 mars. Dans l’académie de Nice, des établissements étaient en grève dès le 3 mars. .. A Nîmes, après plusieurs heures syndicales durant lesquelles des enseignants de l’académie de Créteil étaient présents, des grèves marchantes ont été lancées.

La grève nationale du 12 mars donne une réelle perspective d’extension et l’élargissement de la lutte qui peut préparer la jonction avec la grève interprofessionnelle du 23 mars (plus d’infos en cliquant sur ce lien).

Préavis de grève 1er degré

Monsieur le Recteur,

Nous vous informons que nous souhaitons une négociation préalable au dépôt d’un préavis de grève pour le lundi 8 mars 2010. Les personnels souhaitent se mettrent en grève le lundi 8 mars, le mardi 9 mars, le jeudi 11 mars et le vendredi 12 mars.

Nous vous informons par ailleurs que nous souhaitons également déposer un préavis de grève pour le lundi 15 mars, le mardi 16 mars, le jeudi 18 mars et le vendredi 19 mars.

Les mobilisations de ces dernières semaines ont montré que les personnels rejetaient la politique éducative du gouvernement : Mastérisation, suppressions d’emplois…

Ces « réformes » ont des conséquences directes dans les écoles : c’est ainsi que la rentrée 2010 se prépare avec seulement 266 emplois créés, ce qui est largement insuffisant pour rattraper le retard pris et pour absorber la forte augmentation du nombre d’élèves (+ 5500 !).

Des milliers de journée de classe sont perdus faute de remplaçants. Mais plutôt que de recruter les 450 remplaçants fonctionnaires dont le 93 aurait besoin, le ministère colmate et introduit de la précarité en voulant recruter 80 vacataires sur des périodes de 4 semaines.

A la rentrée prochaine, il compte sur la disparition de la formation des maîtres pour pouvoir mettre des professeurs inexpérimentés, voire des étudiants devant les élèves.

En conséquence, nous appelons les personnels à se réunir dès le 8 mars 2010 dans des assemblées générales dans les villes.

Nous considérons que c’est par la grève que nous nous ferons entendre, le gouvernement restant sourd à nos revendications. C’est pourquoi nous déposons des préavis de grève à partir du 8 mars 2010.

En vous prions de croire Monsieur, l’expression de nos sentiments dévoués à l’enseignement public d’Education.

Matthieu Brabant

Secrétaire Académique CGT-Educ’action Créteil

Préavis de grève 2nd degré

Monsieur le Recteur,

Nous vous informons que nous déposons un préavis de grève pour les personnels du 2nd degré de l’académie de Créteil pour les journées suivantes :

- Lundi 8 mars 2010

- Mardi 9 mars 2010

- Mercredi 10 mars 2010

- Jeudi 11 mars 2010

- Vendredi 12 mars 2010

- Samedi 13 mars 2010

- Lundi 15 mars 2010

- Mardi 16 mars 2010

- Mercredi 17 mars 2010

- Jeudi 18 mars 2010

- Vendredi 19 mars 2010

- Samedi 20 mars 2010

Les mobilisations de ces dernières semaines ont montré que les personnels rejetaient la politique éducative du gouvernement : Mastérisation, suppressions d’emplois…

Ces « réformes » ont des conséquences directes dans les établissements : c’est ainsi que la rentrée 2010 se prépare avec 65 emplois supprimés dans le 2nd pour 2400 élèves en plus ! Dans les collèges et lycées généraux, technologiques et professionnels, cela se concrétise par des suppressions de postes et de nouvelles dégradations des conditions de travail.

La mastérisation aura pour conséquence qu’à la rentrée prochaine les reçus au concours 2010 seront à temps complet dans les classes sans avoir eu de formation au métier d’enseignant. Ils seront remplacés au cours de l’année par des étudiants qui préparent le concours et qui subissent déjà des pressions pour accepter d’aller faire des remplacements au pied levé. Dans le même temps, pour les non-titulaires actuellement en poste dont nous exigeons la titularisation, le réemploi est compromis.

En conséquence, nous appelons les personnels à se réunir dès le 8 mars 2010 dans des assemblées générales dans les établissements et dans les villes. Nous appelons par ailleurs les personnels à saisir le Rectorat sur les DHG proposées.

Nous considérons que c’est par la grève que nous nous ferons entendre, le gouvernement restant sourd à nos revendications. C’est pourquoi nous déposons des préavis de grève à partir du 8 mars 2010.

En vous prions de croire Monsieur, l’expression de nos sentiments dévoués à l’enseignement public d’Education.

Matthieu Brabant

Secrétaire Académique CGT-Educ’action Créteil