Accueil > Actualités > Quatre syndicalistes licenciés pour l’exemple chez EDF et GDF (...)

Actualités

Chasse aux syndiqués CGT

Quatre syndicalistes licenciés pour l’exemple chez EDF et GDF Suez

Article de l’Humanité du 29/10/2009

vendredi 30 octobre 2009, par CGT Educ’Action 94

"Des salariés toulousains des filiales de distribution des deux groupes, tous militants CGT, ont reçu une lettre de licenciement pour s’être mobilisés au printemps.
Quatre agents de ERDF et de GRDF de la région Midi Pyrénées, tous militants CGT, ont été licenciés dans le cadre des procédures disciplinaires lancées contre eux, à annoncé hier la CGT Energie. Un cinquième a écopé d’une "rétro-gradation avec impact sur la paie". "Nous avons affaire à une répression sans précédents. Aucun de nos camarades n’a commis de faute. En vérité la direction n’a pas digéré d’avoir dû renoncer ce printemps à son plan d’externalisation de la violence et d’avoir été contrainte par la mobilisation des agents à embaucher 140 personnes" a déclaré Marc Courdes coordinateur régional du syndicat.
Les salariés concernés et la CGT n’entendent pas baisser les bras. "La lutte continue. Et même si cela doit durer des années, nous poursuivrons ce combat jusqu’à ce que justice soit rendue à nos camarades" a poursuivi Marc Courdes. Outre des recours sur le fond devant le tribunal des Prud’hommes pour obtenir l’annulation de la procédure disciplinaire et des sanctions, la CGT "n’exclut aucune initiative, telle une occupation de postes de distribution avec des coupures éventuelles chez des utilisateurs industriels." Dans l’immédiat, des droits d’alerte devraient être déposés en CHSCT car "l’ensemble des agents sont sous le choc. Tous sont traumatisés par la nouvelle". Le 5 novembre, une délégation devrait se rendre au siège national de RDF et de GRDF et manifester devant le Palais des Congrès où doit se tenir une assemblée générale des actionnaires de GDF. Pour sa part, le directeur régional, Client fournisseur de RDF Charles Chambard a précisé à l’AFP que "chez EDF, il existe des recours internes possibles, même après une lettre de licenciement". Au total, 18 agents sont sous le coup d’une procédure disciplinaire en Midi Pyrénées."

Pierre-Henri LAB