Accueil > Actualités > Grève des travailleurs sans-papiers : l’acte II

Actualités

Grève des travailleurs sans-papiers : l’acte II

Communiqué de la CGT et liste des piquets de grève jeudi 22 octobre 2009

vendredi 30 octobre 2009, par CGT Educ’Action 94

Communiqué de la CGT

Le 12 octobre, à Paris et en région parisienne, plusieurs centaines de travailleurs sans-papiers ont lancé l’acte II de leur lutte.

Alors que depuis des mois, sur consigne du gouvernement, les préfectures répondent par un silence obstiné aux nombreuses demandes de régularisation de salariés dont les dossiers ont pourtant été déposés de longue date, cet acte II était devenu inéluctable.

A l’appel des organisations syndicales CGT, CFDT, SOLIDAIRES, UNSA, FSU et des associations Ligue des Droits de l’Homme, Cimade, RESF, Femmes égalité, Autremonde et Droit Devant, des milliers de salariés (3700 à ce jour) sont en grève, collectivement dans plusieurs dizaines d’entreprises ou sur plusieurs sites de rassemblements de travailleurs individuels

UNE REVENDICATION COMMUNE A TOUS : L’ELABORATION PAR LE GOUVERNEMENT D’UNE CIRCULAIRE DE REGULARISATION DE TOUS LES SALARIES SANS-PAPIERS.
Dans ce contexte, un seul interlocuteur : LE GOUVERNEMENT ; aucune négociation ne s’engagera, ni dépôt de dossiers ne se fera directement auprès des préfectures.

Une nouvelle page de la lutte des travailleurs sans-papiers est en train de s’écrire ; le succès de cette nouvelle entreprise dépend de la détermination des grévistes mais tout autant de celle de leurs soutiens.

Une fois de plus, les salariés concernés ont besoin des militants de la CGT.

Depuis le conflit historique de « La Grande Armée », beaucoup d’entre nous ont su être à la pointe de ce combat, celui-ci continue et nous le gagnerons !
ELLES, ILS ONT BESOIN DE VOTRE PRÉSENCE, DE VOTRE SOLIDARITÉ FINANCIÈRE ET D’UNE AIDE LOGISTIQUE (repas, matériel divers…) !
Liste des piquets de grève de l’Acte II du mouvement des travailleurs-euses sans papiers, actualisée au 22 octobre 2009 à 21 heures
PARIS

Travailleurs-euses sans papiers « individuels » en grève, regroupés sur différents sites :
INTERIMAIRES :
- Agence Synergie 9, Rue de Rome 75009 Paris
- 2 agences Crit 27, et 69, Rue de Rome 75009 Paris
- 2 agences Adia 97 rue Saint Lazare 75009 Paris
- Agence Kelly Intérim 32 Rue de Turin 75006 Paris
- Agence BPS Intérim 45 Bd Magenta 75010 Paris
- 2 agences Randstad 36 et 80 Bd Magenta 75010 Paris
- Agence ADECCO Rue Rossini 7509 Paris
Total : 1050

RESTAURATION :
- FAFIH 3, rue de la Ville l’Evêque 75008 Paris
- SODEXHO 42/44 rue des Bellones 92 Boulogne
Chez Georges Centre Georges Pompidou 75004 Paris. Total : 736

BTP :
- Fédération nationale des travaux publics 9, rue de Berry 75008 Paris : 650
- NETTOYAGE et SECURITE : SAMSIC : 9, rue Descombes : 75017 Paris : 617

Entreprises.
*Randstad (intérim) Avenue Daumesnil 75012 Paris 10
*ADECCO (intérim) 9, Bld Magenta 7500 Paris 30
**ACP/Monoprix (sécurité) Bd Saint Denis 75010 Paris 16
ADEC (chantier de démolition. MAE) 21, 23, rue de La Pérouse 75016 Paris : 62
POTEL et CHABOT (traiteur/restauration) 3, rue Chaillot 75016 Paris (2, piquet maintenant sur celui de la FAFIH)
TFN (nettoyage) 110, rue de l’Ourcq 75019 Paris : 37
KFC (restauration rapide) 31, boulevard Sébastopol 75001 Paris 70
DMMS (nettoyage) 17, rue de Pelleport 75020 Paris (7, piquet maintenant sur Samsic Paris 17éme) THIA LY (épicerie) 50, rue d’Avron 75020 Paris 4
TRAVAUX PUBLICS DE LA SUBURBAINE Chantier Tramway RATP Porte des Lilas 75020 Paris 30
ASTEN/Ateliers RATP Championnet 34 rue Championnet 75020 Paris 27 dont 4 TSP autre entreprise sous-traitante de la RATP (piquet suspendu mais toujours actif)
ENM/SPI 10 rue Auger 75020 Paris 19
AFTAM 18 cours St Eloi 75012 Paris 40
SCOTNET 56 rue Louis Blanc 75010 Paris 18
Pizza Pino 27 Bd des Italiens 75002 Paris 8
ESSONNE

GCC Construction du siège social de CGG Gare TGV 91300 Massy 28 (3 TSP ont rejoint piquet intérim)
MERKHOFER (brochage-routage) 8, avenue L Braille 91420 Morangis 44
NICOLLIN (nettoiement) 4, rue de l’ancienne Sablière 91270 Vigneux sur Seine 10
ETANCHEITE RATIONNELLE (Btp) ZA les radars 13, rue J Jacques Rousseau 91350 Grigny - 6
SAMSIC (nettoyage) Place Christophe Colomb 91000 Evry 10
SEGEX (Btp) 4, Bld Arago 91260 Wissous 9
BENNES 2000 (nettoiement) 6, route de Fleury 91170 Viry Chatillon 3
HAUTS de SEINE

MCND (ex site BMS) (démolition) 1, rue Noël Pons 92100 Nanterre 16
BARBAUD-PEYGASE (boucherie) 7, avenue de Galilée 92350 Plessis Robinson : 4
AXANDRE SERVICE (démolition) 25, rue Chaptal 92300 Levallois 16
VAL de MARNE

DERICHEBOURG (nettoyage) 6, allée des Coquelicots 94478 Boissy-Saint-Léger 18
SENI (nettoyage) 18, rue L Valesa 94270 Kremlin-Bicêtre 179
SEINE SAINT-DENIS

*PLUS-NET (nettoyage/Btp) 4, rue Girard 93100 Montreuil 23
* ALPHA-SERVICE (démolition) Rue Anizan Cavillon 93350 Le Bourget 10
STN (nettoyage) 126 rue de Bondy 93 Aulnay sous Bois * 24
PAPREC 93 Le Blanc-Mesnil 7

* Salariés en grève depuis juin/septembre/octobre 2008
**Salariés en grève depuis mars 2009

Soit à ce jour : 3847 grévistes répartis en 44 sites
Ce mouvement de grève des travailleurs et travailleuses « sans-papiers » est soutenu par les organisations syndicales Cgt, Cfdt, Union syndicale Solidaires, Fsu, Unsa et les associations Ligue des droits de l’Homme, Cimade, Resf, Femmes Egalité, Autremonde, Droits devant, signataires de la lettre du 1er octobre 2009 au Premier ministre.
Salarié(e)s sans papiers
Pour une circulaire de régularisation

Dans la suite du mouvement du 15 avril 2008, plus de 1000 salarié(e)s sans papiers du nettoyage, de la sécurité, de la restauration, de la construction, de l’intérim se sont mis en grève depuis ce matin, 12 octobre 2009 dans leur entreprise ou leur secteur d’activité, pour gagner leur régularisation et l’amélioration de leurs conditions de travail.

Parmi eux, des salariés de grandes et de petites entreprises, mais aussi des salariés individuels de très petites entreprises usent de leur droit constitutionnel à la grève.

Devant les blocages persistants, l’arbitraire préfectoral et les discriminations dans le traitement des dossiers de régularisation des salariés, il faut qu’une circulaire définisse « des critères améliorés, simplifiés, appliqués dans l’ensemble du territoire national. Cette circulaire doit garantir une égalité de traitement de chaque salarié(e) quel que soit son lieu de travail et à l’intérieur d’un même lieu de travail. Elle doit définir une procédure de régularisation sécurisée et standardisée quel que soit le département ».

C’est le sens du courrier adressé à M.François FILLON le 1er octobre par cinq organisations syndicales (CGT, CFDT, Union syndicale solidaires, FSU, UNSA) et six associations (Ligue des droits de l’Homme, Cimade, Réseau Education sans frontières, Femmes Egalité, Autremonde, Droits devant).

C’est ce qu’exigent les salariés qui se sont mis en mouvement aujourd’hui.

Ils peuvent compter sur l’appui et le soutien de la Cgt.

Montreuil, le 12 octobre 2009