Accueil > Vos droits > EVS : toujours 30 000 personnes sans solution

Vos droits

EVS : toujours 30 000 personnes sans solution

Communiqué unitaire et proposition d’action

mercredi 8 juillet 2009, par CGT Educ’Action 94

Alors que depuis le 1° juillet, 30000 EVS se retrouve sans emploi, la mobilisation a enfin fait réagir le gouvernement . Même si l’annonce en a été faite tardivement, nous prenons acte de la décision du Ministre de l’Éducation Nationale de demander à l’Inspection Générale de pratiquer un audit
des dispositifs de formation et de validation de compétences dont ces personnes ont bénéficié dans le cadre de leurs contrats. Cette mission permettra également de mesurer les conditions d’insertion professionnelle des personnes concernées.
Cette mesure répond à l’une de nos revendications et confirmera le peu d’engagement dont on fait part, jusqu’à présent, les ministères concernés.

Pour autant, l’incertitude reste totale pour la grande majorité des 30 000 EVS arrivés au terme des possibilités contractuelles de renouvellement le 30 juin dernier. Nous nous sommes publiquement adressés au Président de la République pour lui demander d’intervenir pour permettre à ces salariés de bénéficier d’un suivi personnalisé, de l’étude de toutes les solutions de réemploi possibles, de formations donnant accès à un véritable parcours
d’insertion professionnelle. Nous continuons d’exiger que l’ensemble des EVS bénéficient d’un réemploi à la prochaine rentrée scolaire.

Nous réitérons notre appel et confirmons notre disponibilité à rencontrer le Président de la République. L’État se doit de montrer le bon exemple ; il ne peut laisser 30 000 personnes sans solution.

Thierry Cadart, Secrétaire Général du SGEN-CFDT.

Christian Chevalier, Secrétaire Général du SE-UNSA.

Gilles Moindrot, Secrétaire Général du SNUipp-FSU.

Patrick Désiré, Co-secrétaire Général de l’UNSEN-CGT.

Murielle Michelin, Présidente de l’UNCEVS.

Paris le 06/07/09

Source version imprimable


Action EVS !

Le mardi 30 juin une délégation de l’UNCEVS, de la CGT Éduc’action, de la FSU, du Sgen CFDT et de l’UNSA s’est rendue à l’Élysée pour déposer les 100 000 pétitions contre le licenciement de 30 000 EVS.

La délégation n’a pu rentrer dans le palais que quelques minutes pour déposer les pétitions et a ensuite été éconduite très rapidement par les services de sécurité, sans avoir pu rencontrer le moindre interlocuteur.
Cette réponse à un tel plan de licenciement est inadmissible, un courrier intersyndical a été envoyé pour demander au gouvernement de trouver une solution pour la totalité de ces salariés.

Face à l’urgence de la situation l’intersyndicale a décidé de mener une campagne de protestation directement à l’Élysée.

C’est la raison pour laquelle nous vous demandons d’envoyer des milliers de courriels à la présidence de la république à l’adresse suivante :

http://www.elysee.fr/ecrire/

Avec un texte type :

« Les Employés de Vie Scolaire ont parfaitement rempli leurs missions. Nous dénonçons :le mépris avec lequel sont traités les EVS. l’absence de formation qualifiante à laquelle leur contrat d’insertion leur donne droit. le manque de reconnaissance manifeste qui leur est renvoyé publiquement.
Nous ne pouvons accepter que la seule perspective soit pour eux de se retrouver au chômage.
Nous vous demandons solennellement de considérer la totalité des situations de ces personnels et d’intervenir pour permettre à ces salariés de bénéficier d’un suivi personnalisé, de l’étude de toutes les solutions de réemploi possibles et de formations donnant accès à un véritable parcours d’insertion professionnelle.
 »