Accueil > Vos droits > EVS : pour un vrai statut !

Vos droits

EVS : pour un vrai statut !

lundi 27 avril 2009, par CGT Educ’Action 94

Article paru dans Le lien 158, de la FERC CGT, en mars 2009

Employés de vie scolaire ; Colloque de Uncevs (1)

A l’initiative de l’Uncevs, une cinquantaine de salariés issus des « collectifs départementaux employés vie scolaire », se sont retrouvés mercredi 4 mars pour débattre, avec les organisations syndicales dont la Ferc-Cgt, de l’avenir de leur contrat, de leur condition de travail, de la reconnaissance de leurs qualifications, de la formation qualifiante…

Ces salariés, majoritairement employés à l’Education Nationale, effectuent des missions devenues essentielles pour maintenir la qualité du service public d’éducation dans nos établissements. Sous contrat d’accompagnement vers l’emploi ou contrat d’avenir - contrats de droit privé crées par Borloo alors ministre de la ville – ils exercent à temps partiel et gagnent entre 600 et 800 euros nets mensuellement.

D’ici juin 2009, ils vont être confrontés au renouvellement de leur contrat qui dépend des décisions générales prises en matière de politique de l’emploi par le gouvernement, notamment en matière de financement des emplois aidés.
Ajoutons que la mise en place du contrat unique d’insertion dès juin, contrat qui devrait être généralisé en décembre 2009, dans le cadre de la création précipitée de Pôle Emploi, risque d’aggraver encore la situation de ces personnels, les renvoyant systématiquement au chômage ou au RMI/RSA, avec.

Lors de son intervention, la Ferc-Cgt a rappelé la nécessité de développer une véritable politique de l’emploi durable.
Cela nécessite que l’Etat revienne sur les suppressions massives d’emploi dans la Fonction Publique, et reconnaisse les nouveaux besoins en matière de service public - assistance administrative dans les écoles, gestion et entretien du matériel informatique, documentation, intégration des élèves handicapés…-.

Dans ce domaine, il est important de rappeler la vocation de la Fonction Publique en matière d’insertion professionnelle.

Par ailleurs, la Ferc-Cgt s’est engagée à participer à la construction d’une plateforme revendicative unitaire destinée à obtenir :

- Le maintien des 42 000 personnels employés actuellement dans l’Education Nationale au delà de la fin de l’année scolaire.

- L’accès à une formation gratuite, de proximité, adaptée au parcours scolaire et professionnel de ces salariés, conçue dans une logique d’intégration professionnelle.

- L’ouverture de négociations au sein de la Fonction Publique afin de pérenniser ces métiers correspondant à des supports statutaires existants (cadre B ou A, Fonction Publique d’Etat, ou Territoriale).

- La titularisation de ces personnels sans condition de concours.

Ainsi, l’Uncevs et les organisations syndicales présentes, dont la FERC CGT se sont engagées à construire une mobilisation unitaire et interprofessionnelle pour l’arrêt du recours à la précarité.

(1) Uncevs ; Union nationale des collectifs des employés de vie scolaire.


Outils syndicaux ( inter-syndicaux) :

- motion du conseil d’école/conseil des maîtres

- Pétition « un vrai statut, un vrai métier pour les emplois de vie scolaire en CAV et CAE »