Accueil > Actualités > TOUS EN GRÈVE LE MARDI 24 MARS, POUR REFUSER L’INACCEPTABLE, POUR IMPOSER (...)

Actualités

DANS LES LYCEES PROFESSIONNELS ET POLYVALENTS, SEGPA, EREA

TOUS EN GRÈVE LE MARDI 24 MARS, POUR REFUSER L’INACCEPTABLE, POUR IMPOSER D’AUTRES CHOIX !

appel de la CGT-Educ’Action

samedi 21 mars 2009, par CGT Educ’Action 94

Depuis plusieurs mois, nous nous sommes mobilisés avec nos collègues contre la politique du ministre de l’Éducation. Les 29 janvier et 19 mars, nous étions des
millions dans la rue pour exiger d’être
entendus.

Dans les LP et LPO, la situation est souvent difficile, voire très difficile, alors que la réforme de l’enseignement professionnel arrive dans sa phase d’application. Les personnels connaissent les conditions scandaleuses dans
lesquelles se prépare la rentrée 2009.

La réduction d’un an de la scolarité se fait
conjointement avec l’augmentation des
effectifs (30 par classe), la diminution des
dédoublements, l’abandon de références
nationales.

- Qui peut croire que la volonté de supprimer les classes de BEP a été prise pour favoriser la réussite des jeunes qui entrent dans la voie professionnelle ?
- Qui peut croire qu’en supprimant des dizaines de milliers d’heures d’enseignement on va permettre aux jeunes les plus en difficulté d’arriver au baccalauréat ?

C’est une évidence, cette réforme va
entraîner dans l’enseignement professionnel
encore plus de difficultés pour les élèves
comme pour les enseignants.

En 2000, le ministre Claude Allègre a voulu
annualiser nos services. Pour supprimer des
milliers d’emplois Xavier Darcos sera tenté de
faire de même, c’est pourquoi les nouvelles
grilles horaires de bac pro 3 ans ne comportent
plus de références hebdomadaires.

Les mobilisations ont réussi à faire reculer
en partie le gouvernement : suspension de la
réforme du lycée, maintien d’une partie des
postes en Rased et maintien de postes dans le
supérieur.

Face au danger très important que
présente la mise en place des décrets de la
réforme de l’enseignement professionnel
(suppression à terme des sections BEP,
diminution des horaires disciplinaires,
augmentation de la durée des stages et
annualisation des horaires, abandon de
références pour les dédoublements, les risques
d’un bac au rabais...),

LE 24 MARS, c’est l’occasion d’affirmer que la voie professionnelle doit être
traitée à égalité avec la voie générale et technologique et qu’elle mérite mieux qu’une réforme
précipitée dans le seul but de supprimer des milliers de postes de PLP dans les 3 ans à venir.

ENSEMBLE, EXIGEONS :

- LE MAINTIEN DE FORMATIONS BEP+BAC EN 4 ANS

- LE RETABLISSEMENT DE GRILLES HORAIRES
HEBDOMADAIRES

- LA RESTITUTION DES POSTES SUPPRIMES EN 2008 ET 2009

- LE REFUS DES SUPPRESSIONS PROGRAMMEES DE MILLIERS
DE POSTES EN 2010 ET 2011

L’intersyndicale nationale de l’enseignement professionnel, CGT Educ’action, SNUEP-FSU et
SNEP-FSU, SUD Education, SNCL-FAEN réunie le 16 mars a décidé de s’adresser aux personnels
de LP, LPO, SEGPA, EREA.

L’intersyndicale appelle à :

- participer massivement aux actions, grèves et
manifestations le mardi 24 mars

- organiser des cortèges unitaires des personnels
des LP et LPO.