Accueil > Actualités > Education nationale Val-de-Marne : Les élèves en grandes difficultés sacrifiés  (...)

Actualités

SEGPA

Education nationale Val-de-Marne : Les élèves en grandes difficultés sacrifiés !

Communiqué à la presse de la CGT Educ Action 94

jeudi 12 mars 2009, par CGT Educ’Action 94

Dans le Val de Marne, 9 des 26 SEGPA vont être frappées de fermeture de classes.

Les SEGPA (Sections d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) sont des sections insérées dans les collèges destinées à des élèves en très grande difficulté. Une des singularités de cette structure est l’intervention conjointe d’enseignants du 1er Degré et du 2e Degré pour l’enseignement général puis celle, dès la 4e, de professeurs de Lycée professionnel pour amorcer une préformation professionnelle.

Dans la logique de la casse généralisée du service public d’éducation et malgré l’affichage médiatique gouvernemental en faveur des élèves les plus en difficultés ou en échec scolaire, cette décision consacre la perspective d’une destruction historique.

Cette restructuration est sans précédent : 4 SEGPA vont avoir leurs classes de 6e et de 5e fermées ; 5 SEGPA auront des 6e/5e doubles niveaux !

Que vont devenir les élèves de CM1 ou de CM2 qui ne peuvent pas suivre les cours du collège sans aide spécifique ? Quel avenir pour ces jeunes que les RASED, voués à une mort rapide, ne pourront plus aider en élémentaire, et que les Lycées professionnels ne pourront plus accueillir après la disparition des sections de BEP contenues dans la réforme du BAC-PRO 3 ans ? Un avenir serein et citoyen est-il possible dans l’échec ?

L’éducation nationale répond que ces structures n’existent pas en Europe … donc ne doivent plus perdurer en France … tout comme la maternelle d’ailleurs ! Nous condamnons ces propos ! La SEGPA est un outil éducatif qui a prouvé sa pertinence et son utilité. Elle coûte cher et ne sert qu’aux élèves en difficultés qui ne seront jamais l’élite de la nation : c’est sans doute son principal défaut aux yeux du gouvernement.

Nous condamnons l’abandon de ces enfants en grande difficulté et de leur famille. Ces élèves ne doivent pas être sacrifiés. Comme tous, ils sont l’avenir de notre société !

La CGT Educ’Action 94 dénonce de nouveau la destruction massive du service public d’éducation. Elle dénonce l’atteinte faite aux droits de tous les enfants et des jeunes, à l’éducation pour tous ! Elle dénonce la destruction organisée des SEGPA.

La CGT Educ’Action 94 invite les enseignants, les familles à se mobiliser les 11 et 19 mars pour que le service public d’éducation ne soit pas livré à l’économie libérale mais qu’il reste un lieu où chacun puisse construire son avenir…

Créteil, le 9 mars 2009