Accueil > Vos droits > Boycott des évaluations de CM2 ! Evaluations à l’école primaire : supercheries (...)

Vos droits

Boycott des évaluations de CM2 ! Evaluations à l’école primaire : supercheries et perversions !

Communiqué à la presse de la CGT Educ Action de l’académie de Créteil

samedi 17 janvier 2009, par CGT Educ’Action 94

Evaluations à l’ école primaire : supercheries et perversions

Alors qu’elles circulent sur le réseau Internet depuis déjà de nombreux jours, qu’ elles sont très critiquées par les pédagogues, les enseignants et les parents ; les évaluations nationales de CM2 auront très certainement lieu dès lundi 19 janvier comme prévu, selon le protocole et le dispositif ministériel !

Les items de ces évaluations sont construits uniquement à partir des nouveaux programmes de l’ école primaire qui sont entrés en vigueur en septembre 2008, et en ignorant les acquis des élèves de fin de CM1 liés aux anciennes programmations de cycle ! Ces programmes 2008 plus difficiles, en inadéquation totale avec le développement de l’ enfant continuent d’ être très critiqués ! Ils sont une violence à l’ enfant, d’ autant plus que deux heures d’ enseignement ont été supprimées !

Trois mois après la rentrée scolaire, les acquis des élèves seront évalués d’ une façon binaire, sur d’ une part un nouveau programme et d’ autre part sur l’ ensemble des compétences de fin de CM2 !

Accepterai-t-on que les épreuves du baccalauréat se déroulent en janvier, sur la base de nouveaux programmes ?

Ces évaluations acteront l’ échec des élèves ; ainsi, une nouvelle forme de violence institutionnelle, de maltraitance leur sera faite !

Par ailleurs, ces évaluations permettront au ministère de classer les élèves selon quatre grande catégories et ce d’ une façon quasi définitive. En effet, le résultat de ces évaluations, quelles soient en CE1 ou en CM2, sera retranscrit dans les annexes du livret de compétences élèves et donné directement au collège, comme le stipule la circulaire ministérielle !

Elles seront utilisées par le ministère et le gouvernement comme outil de propagande de toutes les mesures et décrets pris depuis plusieurs mois ! Elles légitimeront, via l’ échec programmé des élèves, les heures de soutien hors temps scolaire, les stages de rattrapage durant les vacances scolaires ! Elles légitimeront la suppression des RASED, dans le sens où le gouvernement n’ hésitera pas utiliser l’ échec des élèves, en ZEP prioritairement, pour acter les messages donnés ultérieurement par le gouvernement, à savoir : les RASED, ne servent à rien ! Elles serviront la division parents enseignants ! Elles propulseront encore plus d’ enfants, d’ élèves dans un total sentiment d’ échec !

La CGT-Educ’Action Créteil, n’ a cessé de dénoncer les mesures et décrets mis en place ces dernières années, elle n’ a cessé de dénoncer les nouveaux programmes… les heures de soutien hors temps scolaire, la suppression des RASED, des postes d’ enseignants, ces évaluations et les primes qui vont avec !

La CGT-Educ’Action de l’ académie de Créteil dénonce la supercherie et la perversion de ces nouvelles évaluations ! Le ministère doit annuler ces évaluations éthiquement et pédagogiquement invalides ! Et ce d’ autant plus qu’ elles circulent déjà depuis trop longtemps sur Internet ! Aussi, certaines familles, auront pu préparer leurs enfants à les réussir, d’ autres non ! Nous invitons le ministère a plus d’ éthique pédagogique, et à revenir sur sa décision !

Si le ministère ne les retire pas, nous appelons les équipes enseignantes à ne pas les faire passer lundi prochain !

Aucune maltraitance à l’ enfant n’ est possible, quelle soit physique, intellectuelle, psychologique… ; qu’ elle soit individuelle ou institutionnelle !


Voir tract de l’académie de Créteil et article CGT Educ 94 en lien : ICI

Voir communiqué de la FCPE 94 : ICI

Voir communiqué de la CGT Educ Action : ICI