Accueil > Vos droits > Spécial enseignement professionnel : 4 pages de la CGT Educ Action d’ (...)

Vos droits

Spécial enseignement professionnel : 4 pages de la CGT Educ Action d’ octobre 2008

samedi 25 octobre 2008, par CGT Educ’Action 94

Les personnels enseignants et d’éducation des Lycées professionnels
et des Sections d’enseignement général et professionnel adapté
(SEGPA) sont appelés à voter le 2 décembre 2008.

Ces élections désigneront les représentants des personnels dans les commissions administratives paritaires.

C’est important à plus d’un titre. Lieu de défense des droits pour le déroulement de carrière (avancement, promotion, affectation...), les commissions administratives paritaires constituent aussi un des lieux d’expression où la CGT porte les revendications des personnels.

Cette année, ces élections se déroulent dans un contexte de profonds bouleversements.

- Généralisation du bac professionnel en 3 ans et disparition des
Sections BEP
.

La CGT et l’ensemble des organisations qui la compose se prononcent pour une scolarité de la réussite, garantissant à chaque jeune, non seulement un socle de connaissances, de compétences, une culture commune lui permettant de pleinement s’épanouir et d’être citoyen acteur, mais aussi une qualification, un diplôme permettant l’entrée dans un emploi digne et durable.

La réforme envisagée ne répond strictement pas à cet impératif.
Décidée à la hâte, conçue dans l’improvisation et promue dans la confusion, la réforme est en train de faire passer l’enseignement professionnel à côté d’une vraie chance de rénovation et de progrès.
Elle va empêcher de nombreux jeunes d’atteindre le Bac Pro alors qu’ils y
accèdent aujourd’hui en 4, voire 5 ans, puisque 20 % des bacheliers ont eu besoin de cette année supplémentaire.

- Suppressions d’emplois et aggravation des conditions de travail

Une des raisons fondamentales de la réforme réside dans la recherche
d’économie budgétaire. Des suppressions massives d’emploi qui vont de
pair avec le remplissage des classes. Qui plus est, la mise en place des cursus 3 ans s’accompagne de la généralisation du contrôle en cours de formation qui représente une charge supplémentaire pour les enseignants.

- Développement de l’apprentissage

Pour la CGT Educ’action la priorité doit être donnée aux formations sous
statut scolaire. L’ouverture de formation par apprentissage dans les Lycées professionnels n’est pas une solution.

Le 2 décembre prochain, exprimez-vous en votant pour les listes présentées par la CGT Educ’action.

Sommaire :

- p. 1. : Edito
- p. 2. : La CGT s’adresse aux professeurs de LP
- p. 3. : Interview du Recteur Bloch
- p. 4. LP : des changements très importants