Accueil > Actualités > Le lundi 16 mai 2005 - greve pour l’emploi, les salaires, la protection (...)

Actualités

Le lundi 16 mai 2005 - greve pour l’emploi, les salaires, la protection sociale

mardi 10 mai 2005, par CGT Educ’Action 94

C’est le moment d’agir partout :
- en soutenant l’action des lycéens et en nous mobilisant aussi, enseignants et personnels d’éducation contre la loi Fillon
- en participant massivement aux manifestations du 1er mai pour faire entendre les exigences revendicatives des salariés avec tous ceux qui, en Europe et dans le monde, luttent aussi pour l’emploi, les salaires et les droits.
- en faisant du 16 mai, lundi de Pentecôte, une journée de grève.

La suppression d’un jour férié, présentée comme une journée de solidarité aux personnes âgées dépendantes, est surtout une mesure d’allongement du temps de travail. Elle ne profitera pas aux personnes âgées : les premiers bénéficiaires en seront les employeurs et le budget de l’État.
le 1er mai et le 8 mai sont tombés des dimanches, le patronat et l’État vont-il donner 0.3% de la masse salariale pour chacun de ces deux jours fériés supprimés en solidarité pour les « vieux » ? qui va le croire ?

Ce n’est pas de la solidarité, c’est de l’arnaque !

Seuls l’augmentation des salaires, le développement de l’emploi permettront de dégager les ressources répondant durablement au financement de la dépendance dans le cadre de la protection sociale.

Or, on le voit bien, l’emploi est en baisse, la précarité se renforce. Dans la Fonction Publique, le choix est clairement fait d’une diminution des personnels : 5000 suppressions de postes dans l’Éducation Nationale pour le budget 2005, 2600 postes de moins aux concours de recrutement des Professeurs des Écoles...

La CGT propose de faire du lundi de Pentecôte une journée de mobilisation unitaire avec arrêts de travail pour les salaires, l’emploi, la réduction du temps de travail, la protection sociale et les retraites. Le lundi de pentecôte doit rester férié.

La CGT-Educ’Action 94 appelle l’ensemble des personnels d’éducation et d’enseignement du département à faire grève le lundi 16 mai, et à participer à l’initiative de l’Union Départementale CGT à 11 heures devant la Préfecture.

Faire grève le 16 mai, c’est poursuivre le succès des arrêts de travail et des manifestations du 10 mars, avec des millions de salariés à l’offensive, qui ont permis :
- de donner de l’élan aux actions, notamment sur les salaires dans le privé,
- de conduire le gouvernement à rouvrir les négociations salariales dans la fonction publique et les entreprises publiques,
- d’éclairer la contradiction insupportable entre l’explosion des profits et le refus d’augmenter les salaires.

Le succès de cette journée nous montre que les reculs ne sont pas inéluctables, qu’il nous faut donner plus de force à notre action.

Pour nos revendications, pour nos droits, MOBILISONS-NOUS

RASSEMBLEMENT INTERPROFESSIONNEL LUNDI 16 MAI - 11 HEURES DEVANT LA PREFECTURE DE CRETEIL