Accueil > Actualités > SAUVONS LES RASED : RASSEMBLEMENT LE 4 NOVEMBRE ET PETITION !

Actualités

SAUVONS LES RASED : RASSEMBLEMENT LE 4 NOVEMBRE ET PETITION !

mercredi 29 octobre 2008, par CGT Educ’Action 94

Paris, 4 novembre 2008, place E. Herriot 10H00 : Rassemblement sauvons les RASED

 !

Défense des RASED tous à Paris le mardi 4 novembre : Place E Herriot à 10h !

Tous à Paris le 4 novembre : Place E. Herriot à 10 h

La FNAREN, la FNAME et l’AFPEN organisent un rassemblement, avec le soutien de la FERC-CGT et d’autres organisations ou associations, le premier jour des débats sur la loi de finances 2009 à propos de l’enseignement du 1er degré.

Ce rassemblement va mettre en scène les 3 000 postes des RASED supprimés !

Nous serons plus de TROIS mille our expliquer à l’opinion publique ce que signifie, pour l’école, la disparition des RASED…

Que vont devenir ces quelque 200 000 enfants qui n’aiment pas l’école, ne s’y sentent pas bien, et n’apprennent pas ce qu’on veut leur apprendre ?

Début septembre X. Darcos et L. Ferry communiquent sur la pérennité des RASED, considérant tous deux qu’on peut désormais les supprimer puisque du soutien scolaire est mis en place systématiquement.

Mais c’est ignorer l’échec d’une partie de la population scolaire issue pour une part de ghettos urbains ou de déserts ruraux.

Le ministre assimile les aides spécialisées à du soutien et souhaite les « sédentariser », faire en sorte qu’ils soient « le moins itinérant possible », installés dans les écoles où les besoins sont les plus criants, « intégrés de manière définitive » dans les équipes pédagogiques.

L’ex-ministre exprime clairement la réduction des coûts budgétaires avec l’économie de 8000 postes.

Pour la CGT, il ne s’agit pas d’une véritable politique d’aide aux élèves en difficulté mais de prendre la situation de ces élèves comme prétexte et justification de réformes chargées d’arrières pensées idéologiques.

C’est là une conception restreinte de l’aide aux élèves en difficulté qui réfère au « faire travailler plus pour réussir plus ».

C’est pourquoi nous demandons la révision du projet budgétaire, la restitution des postes RASED et l’amélioration de leur fonctionnement nécessitant des moyens supplémentaires.

Le 30 octobre 2008


Le 4 novembre, c’est important, c’est le premier jour des débats sur la loi de finances 2009 volet : enseignement du 1er degré.

En 2009, aucun élève n’aura plus accès au Réseau d’Aides Spécialisées aux élèves en difficulté à l’Ecole publique car ils sont supprimés pour faire des économies.

3000 professionnels des RASED sont allongés par terre avec des ballons et des noms d’enfants accrochés aux ficelles et ils se lèvent les uns après les autres, font des adieux aux enfants ballons et lâchent les ballons dans une succession continuelle pour qu’on les voit un par un lâcher les ballons puis partir la tête basse. Les autres couchés et autours disent : "NON".

Il y aura des prises de parole et des témoignages, une demande d’audience ...

Dans les grandes villes, devant les préfectures, des rassemblements pourraient aussi avoir lieu à 10 heures (se renseigner en région)

Si pour vous, l’avenir d’un enfant compte : venez au rassemblement et signez la pétition " sauvons les RASED"

Organisation : FNAREN et FERC CGT


SAUVONS LES RASED !

3000 professionnels de RASED supprimés
des milliers d’élèves en difficulté sur le carreau !

SIGNER LA PETITION

Non à la suppression pure et simple de 3000 professionnels (postes E et G) des Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté !
Cette mesure va priver des dizaines de milliers d’élèves des aides spécialisées, qui ne couvriraient plus tout le territoire, et conduira à terme à la suppression des RASED.

La brutalité de cette décision vient souligner la contradiction d’une politique ministérielle qui prétend faire de la lutte contre l’échec scolaire une « priorité. » La mise en place des deux heures d’ « aide personnalisée » ne peut se substituer au travail effectué dans le cadre des Réseaux d’Aides, qui ont été créés pour répondre aux besoins particuliers des élèves en difficulté.

- Nous exigeons le maintien des aides spécialisées proposées par le dispositif des RASED et ses trois catégories de professionnels titulaires de diplômes spécifiques (maître E, rééducateur et psychologue de l’éducation nationale)
- Nous exigeons l’abandon de la suppression des 3000 postes.
- Nous demandons l’ouverture immédiate de discussions sur le devenir et le développement des Réseaux d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté.

REVOIR LE TEXTE ET SIGNER LA PETITION

Pétition à l’initiative de :

SNUipp FSU, SGEN-CFDT, SE-UNSA, SUD éducation, SNUDI FO, SMedEN FO, FNAME, FNAREN, AFPEN, FERC CGT, ...


Voir dépêche de l’éducation ( différentes sources) :

- L’inquiétude des Rased