Accueil > Vos droits > SMA : communiqué commun de la fédération des élus socialistes et l’association (...)

Vos droits

SMA : communiqué commun de la fédération des élus socialistes et l’association des élus communistes et républicains du Val-de-Marne !

Pas de mise en place du SMA !

mercredi 1er octobre 2008, par CGT Educ’Action 94

COMMUNIQUE COMMUN : DE LA FEDERATION DES ELUS SOCIALISTES ET DE L’ASSOCIATION DES ELUS COMMUNISTES ET REPUBLICAINS DU VAL DE MARNE

Comme l’ont indiqué clairement les uns et les autres lors d’une réunion avec l’Inspecteur d’Académie, les élus communistes et socialistes du Val de Marne, n’appliqueront pas, dans leurs villes, la mise en place d’un service minimum, avec des agents recrutés par les communes, en cas de grève dans les écoles.

L’organisation de ce service minimum porterait atteinte au droit de grève, pourrait s’étendre à d’autres absences d’enseignants, les communes devenant les supplétifs de l’Education Nationale et les boucs émissaires face aux problèmes rencontrés par les parents.

Le gouvernement vient de supprimer 11 800 postes d’enseignants à cette rentrée et veut poursuivre un rythme accru en 2009. Confronté au mécontentement, il tente de donner l’impression de s’attaquer aux difficultés scolaires bien réelles en mettant en place, à marche forcée, de nouveaux dispositifs décidés sans concertation préalable avec les communes. Il y aurait du soutien scolaire aux contours mal définis après la classe et de l’accompagnement éducatif avec des enseignants volontaires, également en dehors du temps scolaire, qui vient d’être raccourci de deux heures.

Ces dispositions sont en rupture avec tout le système d’accueil périscolaire, de sport, de culture, de loisirs mis en place par les communes. Elles sont inapplicables en l’état. La prise en charge de la difficulté scolaire doit se faire prioritairement dans le temps scolaire commun à tous les enfants.

Les élus socialistes et communistes appellent toute la communauté scolaire à débattre de ces questions importantes et à se mobiliser pour la défense de l’école avec les moyens nécessaire à un service public de l’Education Nationale auquel les communes ne sauraient se substituer.

Le 29 septembre 2009

Pour la Fédération des élus socialistes
Patrick SEVE Maire de l’Hay les Roses

Pour l’association des élus communistes et républicains
Dominique ADENOT Maire de Champigny sur Marne