Accueil > Actualités > Pour l’égalité de traitement, Pour la régularisation des salariés, Pour (...)

Actualités

Pour l’égalité de traitement, Pour la régularisation des salariés, Pour l’égalité des droits des salariés !

Union Départementale CGT

samedi 20 septembre 2008, par CGT Educ’Action 94

Vous le savez, depuis le mois d’avril 2008, avec la CGT les salariés « sans papiers » ont décidé de lutter pour faire reconnaître leurs droits dans notre Société.

Le soutien de nombreuses associations, de partis politiques ainsi que celui de la population, a permis de marquer des points : plus de 900 régularisations ont été obtenues au niveau régional dont 150 en Val –de – Marne depuis avril 2008.

« ILS BOSSENT ICI, ILS VIVENT ICI, ILS RESTENT ICI »
Ce slogan vaut pour tous les sans papiers.

A ce jour, il reste toujours des salariés sans papiers ayant déposé leur dossier non convoqués par les Préfectures de la région parisienne, dont une centaine du Val de Marne (94). Une demande de rendez vous a été faite auprès de M. Tomasini, Préfet du Val de Marne, pour faire aboutir tous les dossiers en suspens. Ce ne serait que justice car ce sont les mêmes éléments, permettant la régularisation par le travail, qui ont été apportés en préfecture.

Au fur et à mesure, ils ont fait remplir les documents officiels auprès de leur employeur, ils se sont découverts, ils sont donc connus comme « sans papiers » auprès des Pouvoirs Publics.

Pour cela ils ont dû se mobiliser face à leur employeur pour faire remplir les documents officiels, obtenir de celui ci l’engagement de paiement de la taxe ANAEM, ce qui représente au minimum 893 euros pour un salarié. Retrouver du travail, lorsque l’employeur a nié l’évidence ou n’a pas reconnu qu’il bafouait le code du travail.

Toutes ces démarches, ils ont eu le courage de les faire, de tout faire pour être enfin reconnu légalement, avoir une carte de séjour en règle après tant d’année en France à travailler.

Or, aujourd’hui, ils sont sans nouvelles de la préfecture, sans convocation pour être régularisés comme tous leurs collègues, sans explications du pourquoi.

La CGT ne laissera pas faire. Avec les salariés en lutte
Nous exigeons le même traitement pour chaque salarié à régulariser.
Que l’on soit du 75, du 78, du 91, du 92, du 93, du 94, du 95 ou d’ailleurs, la loi doit être la même pour tous. Ensemble restons mobilisés pour gagner !!!