Accueil > Actualités > Obssessions sécuritaires, fichage : de Base Elèves à EDVIRSP ! Si ça continue, (...)

Actualités

Obssessions sécuritaires, fichage : de Base Elèves à EDVIRSP ! Si ça continue, faudra que ça cesse !

Voir aussi article Rue 89 ( en lien ci dessous)

dimanche 21 septembre 2008, par CGT Educ’Action 94

Dans nos articles du mois de mai 2008, entres autres, : "Du fichage généralisé des enfants et des adultes à l’anéantissement insidieux des libertés publiques : un contrôle méthodique et dangereux des populations" "L’enfant, l’adolescent serait-il devenu un danger pour les gouvernements depuis 2002 ?", ceux du mois de juin "Enquêtes et fichages. « SAGE » a disparu : Thriller à l’INSERM et à l’Education nationale" ou encore dans nos communiqués de presse : Education nationale : évaluations troublantes et contestables pour certains élèves de CM2, FICHER, ENQUÊTER : SEULS OBJECTIFS DU GOUVERNEMENT ? ENFANT ET DEMOCRATIE EN DANGER ![Communiqué de presse commun CGT Educ Action de l’académie de Créteil, CGT Pénitentiaire, CGT PJJ ( Protection Judiciaire de la Jeunesse), CGT Action Sociale ( UFAS)] la CGT Educ Action n’a cessé de dénoncer la frénésie sécuritaire du gouvernement, le besoin quasi obssessionel de fichage et de controle des populations, jeunes ou moins jeunes...!

De Base élèves à Edvige, en passant par tous les fichiers automatisés partagés, c’est l’obssession sécuritaire du, des
" Z-YSME " que nous devons combattre ! Combat pour la liberté, pour la démocratie et la République ! Ce combat n’est pas terminé ! Ce qui est positif c’est que la population, avec Edvige, a mieux compris l’enjeu du combat ! Le combat doit continuer car si Edvige est liquidé, EDVIRSP, son frère jumeau, arrive en force ! " EDVIRSP sera autorisé à collecter des données relatives aux « origines raciales ou ethniques » — dans la mesure où elles « ne sont pas relatives à la santé ou à la vie sexuelle des personnes.  »" EDVIRSP fichera encore et toujorus les jeunes à partir de 13 ans ! ( Voir sur le site de la LDH Toulon ) .... Le combat continue !

Dans quelques mois fichera-t-on les Bébés ? Les enfants de moins de 13 ans eux continuent d’être fichés dans Base Elèves !

Dans son communiqué de presse sur le fichage des mineurs, la Défenseure des enfants ne fait pas, hélas, mention de Base Elèves ! Et malgré les propos de Darcos à l’assemblée nationale, Base élève est toujours en vie !

C’est la suppression pure et simple de tous les fichiers automatisés partagés que nous devons exiger et gagner ! Base Elèves doit être supprimé, nous l’avons toujours dit... c’est un fichier totalement liberticide !

Le combat ne s’arrêtera que lorsque les dérives sécuritaires prendont fin ! Soyons très vigilents et menont des actions unitaires contre tout les fichages et les contrôles des populations !


Vous trouverez ci dessous un extrait de l’article de Rémi Leroux, Rue 89, « Une indéniable volonté du Président de ficher les Français », avec l’intervention de François Nadiras de la LDH Toulon ! Vous pourrez écouter et voir la vidéo ! A lire et écouter ABSOLUMENT !

François Nadiras, de la Ligue des Droits de l’Homme à Toulon, anime un site internet dédié aux questions de libertés publiques. Il revient sur les risques pour une démocratie de voir se multiplier les fichiers informatiques, alors que Michèle Alliot-Marie vient de remettre au Premier ministre une nouvelle mouture du projet « Edvige ».

« Si on veut confier aux machines des choses qui devraient être faites par des hommes avec leur conscience, de respect des uns des autres, il y a un risque. Le risque de faire de ces fichiers le pire des usages. »

Selon lui, le débat né autour du projet « Edvige » a permis de sensibiliser l’opinion publique. Mais, il s’interroge sur la suite, une fois le fichier remanié et mis en place :

« La contestation d’Edvige a pris une ampleur que l’on n’espérait pas. C’est vrai que c’est un moyen très fort de pression sur le gouvernement et sur l’administration. Entre parenthèse, on dit souvent le gouvernement, mais l’administration y est aussi pour beaucoup.

Ce que l’on peut espérer, c’est que les politiques prennent conscience des dangers. Mais, je suis un peu pessimiste de ce côté-là. De manière générale, je pense qu’ils cèdent à la facilité et à la volonté présidentielle de ficher les Français. Et, pour moi, elle est indéniable. En revanche, j’espère que l’opinion va rester mobiliser. »

Xavier Darcos : « Base élèves ? Un document profondément liberticide »

Mobilisation contre « Edvige », mais également contre « Base élèves », autre fichier sensible. François Nadiras revient sur la lutte menée depuis deux ans par certains parents d’élèves et certains enseignants qui avaient très tôt mesuré le risque que représentait ce fichier scolaire. Un combat qui, selon lui n’est pas terminé : (Voir la vidéo et lire la suite )

Merci à François N de la LDH Toulon, pour ses actions, ses articles et ses recherches ! Merci aussi à Rue 89 pour tout le travail réalisé !