Accueil > Actualités > Situation au Lycée Chérioux - Vitry-sur-Seine

Actualités

Situation au Lycée Chérioux - Vitry-sur-Seine

mardi 12 avril 2005, par CGT Educ’Action 94

lundi 11 avril :

suite à un blocage d’une des entrées des élèves à 7 h30 et à une diffusion de tracts contre la loi Fillon, les CRS sont intervenus aux abords du lycée Chérioux. Il y a eu affrontements des élèves avec la police sur la rue J Grimau. Les CRS ont lancé des grenades lacrymogènes et sont intervenus pour dégager la rue. 4 élèves, dont un élève majeur de terminale, ont été interpellé et conduit au commissariat de Vitry sur Seine.

Vers 10 h, les élèves ont traversé le parc et sont allés envahir la nationale 7 qui a été coupée pendant plus de 2 heures, les CRS avaient pris position au loin. Les élus municipaux et conseiller général, prévenus, sont intervenus ainsi qu’un représentant départemental de la FCPE.

La situation a été très tendue, nous avons craint de nouveaux affrontements. Les professeurs essayaient de faire rentrer les élèves dans le lycée et de dégager la nationale. Vers 13 h, les élèves se sont retirés et la circulation a été rétablie. Les cours n’ont pas eu lieu de la journée.

Assemblée générale demain pour faire le point et décider collectivement.

mardi 12 avril :
De nouveau les élèves ont voulu manifester leur opposition à la loi Fillon par un blocage dès 7h30 de l’établissement.

A partir de 9 h, des incidents violents ont eu lieu sur la nationale 7 entre les forces de l’ordre et un groupe de jeunes décidés à en découdre avec la police, la grande majorité des lycéens ne participant pas à ces actions. 6 élèves ont été interpellés par les policiers, les 4 élèves arrêtés la veille ont été déférés aujourd’hui en comparution immédiate devant le procureur de la République de Créteil, les faits ont été requalifiés en outrages à agent, et non plus rébellion avec barres de fer etc.

Fait nouveau, nous avons eu la visite de l’inspecteur adjoint de l’académie, M. Lefeuvre, venu dialoguer avec les élèves et les enseignants. Ce fut le cas lors d’une première assemblée générale le matin, où l’inspecteur adjoint nous a promis des représentants plus « gradés » pour l’après-midi. A partir de 14 heures, 2 inspecteurs de la vie scolaire Mme Guinzbitel et M Colona ont co-animé une nouvelle assemblée générale profs/élèves. Les élèves ont obtenu une salle pour se réunir, droit qui leur était dénié par le proviseur, mais les inspecteurs se sont montrés, en particulier M Colona, assez agressif en ce qui concerne la réforme Fillon, n’entendant pas les questions des élèves et refusant aux professeurs la droit de s’exprimer dans ce domaine car ce sont des fonctionnaires et la loi est votée ! Nous le l’entendons pas ainsi.

Nous espérons tous que les incidents de ces deux derniers jours vont cesser.

Mais aussi, il faut nous soyons nombreux jeudi 14 avril en grève et à manifester , nous ne pouvons pas laisser les lycéens seuls, nous devons leur apporter notre soutien. Nos objectifs sont les mêmes : Abrogation de la loi Fillon , pour un service public de l’éducation de qualité pour tous !