Accueil > Actualités > Loi d’Orientation : renforcer les mobilisations

Actualités

Loi d’Orientation : renforcer les mobilisations

communiqué de la fédération CGT Education Recherche Culture (FERC-CGT)

mercredi 6 avril 2005, par CGT Educ’Action 94

Le ministre reste sourd aux exigences portées depuis plusieurs semaines par le mouvement, rassemblant personnels de l’Education Nationale, parents, lycéens.

La poursuite de l’occupation des établissements scolaires, traduit les inquiétudes des lycéens quant à leur avenir.
Les menaces d’un recours plus systématique à la force pour faire rentrer les lycéens dans leurs établissements sont inacceptables. Elles ne peuvent être la réponse à ces inquiétudes.

Malgré le vote de la loi d’orientation, la FERC-CGT considère :
- Que la loi ne répond pas aux exigences d’une école assurant à chaque jeune, à la fois l’accès à la culture et à la citoyenneté, et l’acquisition d’une formation générale et professionnelle débouchant, à terme, sur une qualification reconnue.
- Que la remise en cause des statuts particuliers est une atteinte grave aux conditions de travail des personnels
- Que la carte scolaire qui se traduit par la disparition de plusieurs milliers de postes, ainsi que plus globalement les choix budgétaires effectués ne garantissent pas la continuité d’un grand service public d’éducation de qualité.

La FERC-CGT continue de revendiquer ;
- Un collectif budgétaire pour restituer les moyens supprimés à la rentrée 2005,
- Une programmation des moyens pour répondre à l’ensemble des besoins du service public d’éducation.

Elle demande l’ouverture de négociations sur l’ensemble de ces questions.

La FERC-CGT invite les personnels de l’Education Nationale à établir notamment, avec les mouvements lycéens, les convergences nécessaires pour poursuivre la mobilisation contre cette loi d’orientation

En conséquence, la FERC-CGT dépose un préavis de grève pour la période du 7 au 22 avril 2005.

Montreuil, le 5 avril 2005