Accueil > Actualités > Education et observatoire des inégalités : L’inégal accès au bac des catégories (...)

Actualités

Education et observatoire des inégalités : L’inégal accès au bac des catégories sociales

Infos du site de l’observatoire des inégalités

mardi 15 juillet 2008, par CGT Educ’Action 94

Extrait de l’article du site de l’observatoire des inégalités :

L’inégal accès au bac des catégories sociales

Les fils de cadres supérieurs ont 2,9 fois plus de chances que les ouvriers d’avoir leur bac et 8 fois plus d’obtenir un bac S...

La situation

L’admission au baccalauréat dans une série plus ou moins prestigieuse est liée en partie à l’origine sociale, comme le montre la comparaison des pourcentages d’admis au baccalauréat en 2002 à celui des élèves entrés en 6ème en 1996 [1].

Si le système scolaire était équitable, le pourcentage d’admis dans les différents baccalauréats devrait être le même que celui qui est observé en classe de 6ème. Or, les enfants de cadres supérieurs représentent 13,8 % des élèves de 6ème mais constituent 24 % des admis au baccalauréat toutes séries confondues (soit une surreprésentation de 1,7 : résultat du rapport entre les 24 % d’admis au baccalauréat et les 13,8 % des classes de 6ème), et 40,2 % des admis au baccalauréat S (soit une surreprésentation de 2,9).

Les enfants d’ouvriers, qui représentent 31 % des élèves de 6ème, ne représentent plus que 18,2 % des admis au baccalauréat (soit une sous-représentation cette fois de 1,7) et 11,4 % des admis au baccalauréat S (soit une sous-représentation de 2,7). Au bout du compte, les fils de cadres ont 2,9 fois plus de chances que les ouvriers d’avoir leur bac et 8 fois plus d’obtenir un bac S ! ( tableau comparatif ...)

L’évolution

L’accès au baccalauréat se démocratise. De plus en plus de jeunes issus des couches moins favorisés obtiennent ce diplôme : c’est le cas de près de la moitié des jeunes issus de famille ouvrière nés au tout début des années 1980, contre 10 % de ceux nés dans les années 1950. En moyenne, près des deux tiers des générations nées entre 1979 et 1982 ont obtenu le bac, contre un peu plus de 20 % de celles nées vingt années plus tôt.

Mais ces chiffres doivent être nuancés pour plusieurs raisons. ( Lire la suite....)


« Comprendre les inégalités »

Journée de formation de l’Observatoire des inégalités

Quel diagnostic porter sur l’état des inégalités et des discriminations en France ? Comment s’articulent les différentes problématiques ?

Quelles réponses y apporter ? Fort de ses cinq années d’expérience de recherche dans le domaine des inégalités et des discriminations, le département formation* de l’Observatoire des inégalités propose son module :

« Comprendre les inégalités » le 14 octobre 2008 à Tours.

Cette formation, dispensée par les membres de l’Observatoire, s’adresse à tous les acteurs de l’entreprise, des associations ou des collectivités locales qui cherchent à mieux comprendre les transformations du monde contemporain et définir des pistes pour réduire les écarts qui séparent les citoyens.

L’Observatoire des inégalités s’appuie sur un réseau d’experts reconnus dans leurs différents domaines de compétence. La formation reposera sur les éléments quantitatifs et les analyses collectés par l’organisme sur notre site www.inegalites.fr.

Les axes de travail qui seront abordés :
- Etat des lieux des inégalités, interprétation des données, leur compréhension et les sources.
- Portée et limites du débat sur les inégalités.
- Perspectives historiques et philosophiques des inégalités.
- Les inégalités de revenus.
- Comment les inégalités forment un système.

- Voir le programme détaillé
- Voir les modalités d’inscription

Renseignements et contacts :
35 rue du Canal
37000 Tours
Tél. : 02 47 44 63 08

info-formation@inegalites.fr

*enregistré sous le n° 24 37 02526 37 auprès du préfet de la région Centre