Accueil > Actualités > Actions unitaires contre le fichage instauré par le gouvernement via EDVIGE (...)

Actualités

Actions unitaires contre le fichage instauré par le gouvernement via EDVIGE !

Pétition et recours au Conseil d’Etat

dimanche 13 juillet 2008, par CGT Educ’Action 94

Un petit mot de la CGT Educ Action 94

Des actions unitaires voient le jour contre " EDVIGE ", qui n’est ni une jeune fille ni un feuilleton télévisé !

Edvige recensera, de manière systématique et généralisée, toute personne « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui joue un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif ». Sans exception, toutes les personnes engagées dans la vie de la cité sont donc visées.

En outre, ce fichage vise à permettre la collecte de renseignements identitaires sur les « suspects » (personne mais également groupe) simplement considérés, par la police, comme susceptibles, à l’avenir et de manière totalement hypothétique, de porter atteinte à « l’ordre public ».

Après l’abandon du ficher ARDOISE il fallait bien au gouvernement trouver une nouvelle stratégie pour ficher tous azimuts !

Ficher pour ficher, ficher pour assouvir le besoin de contrôle des populations... inhérente à l’inflationnisme sécuritaire engendré par des choix politiques d’un autre temps ! Ficher aussi car l’obsession sécuritaire, le " sécuritarisme" est un marché financier porteur d’énormes bénéfices pour certaines multinationales !

Nous sommes entrés depuis quelques années dans un état ultra sécuritaire, un état laissant de moins en moins de place à la démocratie, à la justice et à la justice sociale ! Bien au contraire !

Nous devons combattre ces fichages et contrôle des populations, le fichage et le contrôle des jeunes, des adultes .....nous devons lutter pour que l’action syndicale, politique ou associative ne soit jamais criminalisée....ce sont des actions citoyennes dans une démocratie ! Lorsqu’elles sont criminalisées, lorsque les militants sont fichés et donc contrôlés il n’y a plus d’espace pour la démocratie !

Edvige est à rapprocher aussi -dans le concept d’hypothétique trouble à l’ordre public - de la rétention de sûreté dans sa conception hypothétique de dangerosité pour des personnes ayant déjà été incarcérées....( délinquant sexuel et braqueurs de banque.... bientôt des militants ?)

Avec Edvige et tout le reste ( fichiers partagés de l’Education Nationale, trouble des conduites chez l’enfant...) c’est la présomption d’innocence qui est abolie profit de présomption de délinquance, de criminalité, de dangerosité, ou encore au profit de l’hypothétique trouble à l’ordre public. ( voir aussi le "dossier" lié au harcellement adminstratif et judiciare dont est victime notre collègue et camarade Rodolph JUGE)

Tout militant est hypothétiquement un danger pour l’état !
Comme tout enfant devient un danger pour ce dernier : aussi au lieu d’investir pour les jeunes le champ de l’éducatif et de la prévention ( école, pjj, santé, action sociale, AEMO....) l’état investit le champ du répréssif ! ( fichages, prisons pour enfant, modification de l’ordonnance de 45 et anéantissement de l’école, de la prévention, de la santé.....)

C’est un contrôle de classe, de masse !

Nous devons absolument faire le lien entre le contrôle des populations adultes et des jeunes avec les fichages et les enquêtes à l’Education nationale ! Nous devons aussi faire le lien entre ces fichages, l’anéantissement des services publics dont tous ceux qui touchent l’enfance et la justice....ainsi qu’avec bien entendu les mesures contre l’Ecole et les jeunes en difficulté scolaire, la justice des mineurs !

Si ce lien n’est pas fait par nous tous, il est clair qu’il est fait et instauré par de nombreux gouvernements ici et ailleurs !

LUTTONS !

Des actions unitaires voient donc le jour contre Edvige :

- Une pétition,

- Un recours devant le Conseil d’état .... recours conjointement réalisé par le SM, la CGT, la FSU, Solidaires, le SAF et la LDH afin de demander l’annulation du décret instituant Edvige !

- Voir déclaration CGT du 4 juillet sur Edvige et Appel CGT du 18 juillet

- VOIR LA DEPECHE AFP DU 15 JUILLET ET VOIR LA DEPECHE AP DU 15 JUILLET SUR LA PETITION

En attendant, signez la pétition contre Edvige pour demander l’abandon de se fichier ... !

Voir le texte de la pétition ci dessous :


Pour obtenir l’abandon du fichier EDVIGE instituant le fichage systématique et généralisé, dès l’âge de 13 ans, par la police des délinquants hypothétiques et des militants syndicaux, politiques, associatifs et religieux


Signer la pétition -


Sans débat public préalable, le gouvernement, par un décret publié au Journal officiel du 1er juillet 2008, a considérablement accru les capacités de fichage de nos concitoyens. Ce fichage sera assuré, à l’avenir, par la Direction centrale de la sécurité publique (fusion des Renseignements Généraux et de la DST).

A cette fin, un nouveau fichier policier sera mis en place sous le nom d’EDVIGE (Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale). Il recensera, de manière systématique et généralisée, toute personne « ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui joue un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif ». Sans exception, toutes les personnes engagées dans la vie de la cité sont donc visées.

En outre, ce fichage vise à permettre la collecte de renseignements identitaires sur les « suspects » (personne mais également groupe) simplement considérés, par la police, comme susceptibles, à l’avenir et de manière totalement hypothétique, de porter atteinte à « l’ordre public ».

Il permettra de compiler toutes les notes de renseignements telles que :

état civil, photographie mais aussi fréquentations, comportement, déplacements, appartenance ethnique, vie sexuelle, opinions politiques, philosophiques, religieuses, appartenances syndicales et associatives …

La police sera autorisée à consulter ce fichier en cas d’enquêtes administratives pour l’accès à certains emplois.

Les mineurs ne seront pas épargnés puisque fait sans précédent dans notre République et particulièrement choquant, leur fichage sera autorisé dès l’âge de 13 ans et cela sans qu’aucune infraction n’ait été commise et sur la seule base de leur dangerosité présumée.

Cette initiative gouvernementale, porteuse à l’évidence de nombreuses dérives, s’inscrit résolument dans le cadre de la mise en place d’une politique sécuritaire ouvertement revendiquée.

Le gouvernement est passé outre aux réserves émises par la Commission nationale Informatique et Libertés concernant ce fichier qui, dès sa parution, a suscité les plus vives réprobations de multiples organisations associatives, syndicales et politiques.

C’est pourquoi les organisations et les personnes signataires de cet appel :

- exigent le retrait du décret autorisant la mise en place du fichier EDVIGE qui institue un niveau de Surveillance des citoyens totalement disproportionné et incompatible avec une conception digne de ce nom de l’état de droit,

- sollicitent le soutien et la signature de tous nos concitoyens et de toutes les organisations attachées aux libertés publiques, au respect de la vie privée et des droits de l’enfant,

- s’engagent à se constituer, dès le mois de septembre 2008, sous forme de Collectif afin de prendre toute initiative utile visant à obtenir des pouvoirs publics qu’ils renoncent à la mise en place du fichier EDVIGE.

SIGNER LA PETITION


VOIR LES ARTICLES SUR NOTRE SITE AUTOUR DU FICHAGE :

- L’enfant, l’adolescent serait-il devenu un danger pour les gouvernements depuis 2002 ? Commission Varinard, fichage, enquêtes sur les enfants ! ---> ICI

- Rapport Bénisti, INSERM, Base Elèves, fichiers de police, Immigration, Rétention de Sûreté ....Du fichage généralisé des enfants et des adultes à l’anéantissement insidieux des libertés publiques : un contrôle méthodique et dangereux des populations ! Dérives sécuritaires d’un Etat... par la CGT Educ’Action 94 ---> ICI

- Les enfants, les mineurs sont-ils devenus un danger pour l’état français ? FICHER, ENQUÊTER : SEULS OBJECTIFS DU GOUVERNEMENT ? ENFANT ET DEMOCRATIE EN DANGER !Communiqué de presse commun CGT Educ Action de l’académie de Créteil, CGT Pénitentiaire, CGT PJJ ( Protection Judiciaire de la Jeunesse), CGT Action Sociale ( UFAS) ---> ICI

- Etablissements pour mineurs (EPM) : appel unitaire pour la fermeture de ces prisons pour enfant ! ---> ICI

- "Bilan de fin d’école" : évaluation expérimentale CM2, partie 4, largement contestable ! Et contestable n’est pas le meilleur qualificatif !------> pour lire l’article -----> ICI

- Rubrique Base élèves --->

- Voir le communiqué de presse de la CGT Educ Action au sujet du harcèlement administratif et judiciaire contre notre camarade enseignant Rodolph Juge -----> ICI

VOIR AUSSI L’ARTICLE SUR NOTRE SITE :

- MISE A MORT DE LA MIXITE A L’ECOLE.... RESURGENCE DE LA SEPARATION DES SEXES ! Mixité des sexes à l’école : les thèses "naturalistes" auraient-elles gagné l’état français ? Les concepts réactionnaires de certains groupes religieux américains feraient-ils des petits en France ? MERCI MONSIEUR LE PRESIDENT ! A quand les thèses "créationnistes" dans les manuels de sciences ? ---> ICI où il est aussi question d’un autre type de contrôle des populations !


- Voir l’article sur le site de la LDH Toulon : le président de la Cnil en grenouille ébouillantée